Agriculteurs Une surmortalité par suicide qui ne se dément pas

AFP

Les agriculteurs présentent un risque de décès par suicide plus élevé que l'ensemble de la population, qui s'est même accru en 2016, dernière année pour laquelle des données sont disponibles, selon une étude de la sécurité sociale agricole MSA publiée vendredi.

marcheur noir et blanc brouillard529 suicides ont été dénombrés parmi les 1,6 million d'assurés du régime agricole. (©Pixabay)

« Dans un contexte de diminution du taux de mortalité par suicide dans l'ensemble de la population métropolitaine en 2016, l'excès de risque de la population agricole s'est accentué », selon la MSA. L'agriculture française a connu une grave crise en 2015/2016 avec la fin des quotas laitiers et l'effondrement des prix du lait.

Pour la seule année 2016, 529 suicides ont été dénombrés parmi les 1,6 million d'assurés du régime agricole âgés d'au moins 15 ans (ayant-droits des exploitants et salariés agricoles inclus). La majorité (57 %) concerne des personnes âgées de plus de 65 ans. Ce décompte ne prétend pas être exhaustif, notamment car il concerne seulement les personnes ayant eu au moins un remboursement de soin pendant l'année, a précisé à l'AFP Nadia Joubert, directrice des statistiques à la MSA.

En 2016, les assurés de la MSA âgés de 15 à 64 ans présentent un risque de suicide supérieur de 43,2 % aux assurés de l'ensemble des régimes de sécurité sociale. L'excès de risque est de 29,4 % en 2015. Parmi cette population, le risque est plus marqué chez les salariés que chez les exploitants agricoles. Au-delà de 65 ans, le risque de suicide est deux fois plus élevé par rapport à la population générale de cette tranche d'âge. Chez ces personnes généralement retraitées, les exploitants agricoles présentent un risque supérieur aux salariés.

Comme dans la population générale, les suicides interviennent davantage chez des personnes souffrant d'une pathologie de longue durée ou résidant dans un territoire défavorisé.

Partant du constat que la plupart des suicides concernent des agriculteurs en fin de carrière, le syndicat majoritaire FNSEA, les chambres d'agriculture et la MSA avaient suggéré fin juin la mise en place d'une forme de préretraite à destination des chefs d'exploitation de plus de 57 ans traversant de graves difficultés économiques, familiales ou de santé.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous