Coopérative Tereos François Leroux s’exprime suite à une « campagne de désinformation »

Terre-net Média

François Leroux, président du Conseil de surveillance de Tereos, s’exprime suite à une « campagne de désinformation » contre la coopérative. Selon lui, ce n'est qu'une « banale histoire d'élection perdue » et il souhaite rassurer sur la santé de la coopérative.

Suite aux démissions de 70 conseillers de région et de 5 membres du Conseil de surveillance de Tereos, comme l’ont annoncé nos confrères de La Voix du Nord, François Leroux, président du Conseil de surveillance, a souhaité réagir dans un long communiqué face à cette « campagne de désinformation » qu'il juge inacceptable.

« Depuis quelques jours certains agriculteurs, anciens élus du Conseil de surveillance, ont pris la parole dans la presse : à les entendre, Tereos traverserait subitement une crise de gouvernance et souffrirait d’innombrables maux. […]  Nous le faisons aujourd’hui car la désinformation véhiculée nuit à l’intérêt de nos 12 000 coopérateurs, de nos 25 000 salariés et risque d’atteindre la réputation de Tereos auprès de ses partenaires et clients », indique le président du Conseil de surveillance. Selon lui, ce n'est qu'une « banale histoire d’élection perdue ».

François Leroux revient alors, en détails, sur son élection à la tête du Conseil de surveillance en décembre 2017 : « Puisque c’est dorénavant de notoriété publique, nous étions deux candidats Gérard Clay et moi-même. Gérard Clay a été battu. J’ai ensuite proposé l’élection de Jean-Charles Lefebvre comme vice-président. Monsieur Clay s’est aussi présenté à ce poste et n’a pas non plus obtenu le soutien de la majorité du Conseil. Jean-Charles Lefebvre a été élu. L’Assemblée générale plénière du 27 juin dernier a approuvé les comptes, le rapport de gestion du directoire et a procédé à l’élection des membres du Conseil de surveillance. Les 163 conseillers de région de Tereos qui se sont exprimés ce jour-là n’ont pas renouvelé le mandat au Conseil de surveillance de Monsieur Clay, comme d’ailleurs celui d’un autre membre du Conseil qui arrivait à échéance. S’en sont suivis des appels à la démission et une campagne publique de dénigrement de l’entreprise et de sa gouvernance ».

Il souligne : « par trois fois et au sein de deux instances, les suffrages se sont exprimés de manière totalement démocratique et en pleine conformité avec nos statuts. [...] Il est donc dès lors inacceptable d’exercer des pressions et d’agir dans les médias pour imposer à Tereos de revenir sur un vote démocratique de son Assemblée générale. Cela est juridiquement impossible et démocratiquement inconcevable ».

« Tereos va bien »

Le président du Conseil de surveillance souhaite rassurer les coopérateurs, les salariés ainsi que l’ensemble des partenaires et clients de la coopérative :  tout « va bien » sur le plan financier pour le deuxième groupe sucrier mondial. La coopérative a réalisé, lors de son dernier exercice (clos le 31 mars dernier) un chiffre d’affaire de 5 milliards d’euros. François Leroux ajoute : « dans une période difficile pour le monde agricole français, l’ensemble du Conseil de surveillance - y compris ceux qui aujourd’hui portent des critiques - a décidé devant la gravité de la situation du revenu des exploitations agricoles françaises et compte tenu de la bonne tenue des résultats de Tereos, de verser à nos coopérateurs des compléments de prix importants :  42 millions d'euros. Le fait que notre résultat net comptable soit négatif relève donc exclusivement d’une décision prise par le conseil de surveillance de distribuer du résultat à ses coopérateurs dans une période de crise agricole, puisque qu’en coopérative les compléments de prix sont comptabilisés en charges ». 

Le président du conseil de surveillance se félicite également de la stratégie de diversification de Tereos face à la fin annoncée des quotas betteraviers et aux conséquences potentielles sur les résultats des coopérateurs, contribuant aujourd'hui à 75 % des résultats opérationnels de Tereos.

 

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous