Financement du matériel agricole Le crédit-bail, une alternative intéressante au crédit classique

Terre-net Média

Encore peu utilisés par les agriculteurs, le crédit-bail ou la location financière peuvent s’avérer des solutions alternatives intéressantes pour financer l’achat d’un matériel agricole. Même lorsque les taux d’intérêt des crédits classiques sont peu élevés.

[Vidéo] Luc Raballand : « Le crédit-bail, une alternative intéressante au crédit classique »

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

Financer son nouveau matériel agricole en crédit-bail est-ce une bonne solution en période de faibles taux d’intérêt ? « Que ce soit en crédit classique ou en crédit-bail, une banque a les mêmes coûts de refinancement », explique Luc Raballand, responsable partenariats au Crédit mutuel CIC Bail. L’évolution des taux d’intérêt ne rend donc pas une solution plus attractive que l’autre dès lors que la banque applique la même stratégie.

« Quand les taux d’intérêt sont faibles, les loyers le sont tout autant. » Pour le spécialiste, le crédit-bail présente plusieurs avantages pouvant intéresser les agriculteurs. « Le crédit-bail est une location d’une durée déterminée assortie d’une option d’achat au terme du contrat. La valeur de rachat est faible, de l’ordre de 1 à 5 %. En général, l’agriculteur lève cette option et rachète le matériel. »

Surtout, le leasing permet à l’agriculteur une « optimisation de la chaîne des loyers pour optimiser la fiscalité de l’exploitation ». « L’ensemble des loyers est déductible des charges, dans les limites fiscales admises. »

Ces solutions sont-elles de bonnes alternatives au crédit classique lorsque l’exploitation est en difficulté ? « En location financière, la banque bénéficie d’un engagement de rachat du matériel, le plus souvent du concessionnaire fournisseur d’origine. Cela permet de donner une valeur de rachat plus élevée et donc des loyers moindres en cours de contrat pour l’agriculteur. »

Crédit-bail et location financière restent deux solutions locatives peu utilisées par les agriculteurs. Selon un sondage en ligne réalisé en avril 2017, seulement 6 % des agriculteurs déclaraient financer leurs matériels principalement avec une solution de leasing. « Mais le recours aux techniques locatives entrent dans les esprits des chefs d’entreprise agricole. Il y a cinq ans, nous n’en réalisions quasiment pas. Aujourd’hui, entre 5 et 10 % des matériels que nous finançons pour les agriculteurs le sont en crédit-bail. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous