Cambodge Les exportations de riz vers l'UE en chute de 30 %

AFP

Les exportations de riz cambodgien vers l'Union européenne ont chuté de 30 % depuis la réintroduction des taxes décidée en début d'année par Bruxelles, a annoncé jeudi la fédération cambodgienne des producteurs de riz.

L'Europe a suspendu début janvier l'exonération de droits de douane dont bénéficiait le Cambodge, après avoir constaté une forte augmentation des volumes en provenance de ce pays d'Asie du sud-est. En 2018, le pays a exporté 620 000 tonnes de riz, dont 40 % vers les pays de l'Union européenne.

L'Italie, estimant ses propres agriculteurs lésés, avait demandé - et obtenu - des mesures de protection, sous la forme de taxes dégressives sur trois ans. Cette décision a eu un impact immédiat sur le Cambodge. Ses exportations vers l'UE « ont chuté de 32 % sur les six premiers mois de l'année, passant de 137 000 tonnes en 2018 à 93 000 en 2019 », a déclaré à l'APF Lun Yeng, le secrétaire général de la fédération de producteurs de riz cambodgiens. « Une tonne de riz se vendant entre 900 et 950 dollars, cela représente une perte d'environ 40 millions pour le Cambodge », a-t-il ajouté.

Au-delà, la filière s'inquiète de la menace brandie par l'Europe de sortir définitivement le Cambodge, très critiqué depuis l'élection de 2018 dans le domaine des droits humains, du programme « Tout sauf les armes » (TSA), qui autorise plusieurs dizaines de pays en voie de développement à exporter tous leurs produits, armes exceptées, vers les Etats membres de l'UE sans payer de droits de douane.

Cela conduirait au « broyage de notre secteur rizicole et d'un style de vie », a mis en garde la fédération dans son communiqué. « Un demi-million de familles d'agriculteurs seraient touchées », a-t-elle ajouté.

« Notre appel peut faire tomber ces mesures de protection (le Cambodge a contesté la réintroduction des taxes sur le riz devant la justice européenne, NDLR) mais si le TSA disparaît, cela veut dire que nous serons quand même taxés », a estimé de son côté Lun Yeng.

L'Union européenne ne devrait pas prendre de décision définitive sur le maintien ou non du Cambodge dans son programme TSA avant au moins six mois.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Chargement des commentaires


Contenu pour vous