Formation des agriculteurs Au Sommet de l'élevage, Fncuma et Vivea renouvellent un accord-cadre

Terre-net Média

Au Sommet de l’Elevage, la fédération nationale des Cuma et Vivea, le fonds d’assurance formation des agriculteurs, ont renouvelé leur accord-cadre pour le développement de la formation des agriculteurs dans le réseau Cuma.

« Mercredi 1er octobre, sur le stand du réseau Cuma et du magazine Entraid’ au Sommet de l’Elevage à Clermont-Ferrand, Christiane Lambert, présidente de Vivea, et Stéphane Gérard président de la Fncuma, ont réaffirmé leur attachement à cette collaboration en signant l’accord cadre pour le développement de la formation des agriculteurs dans le réseau cuma. Cet accord est signé pour une durée de trois ans.

Face aux récentes évolutions du contexte agricole, les agriculteurs doivent s’adapter à de nouvelles contraintes d’ordre environnemental (réchauffement climatique, épuisement des ressources (énergies fossiles), atteintes à la biodiversité) et d’ordre économique et social (Pac 2014-2020, demande alimentaire croissante, fluctuation des prix, multiperformance).

L’organisation en Cuma est un outil puissant pour développer la performance et la résilience des exploitations. Mais la condition essentielle de la réussite de ces initiatives collectives est l’accès des adhérents et des responsables de Cuma à des formations professionnelles adaptées.

Par la signature du présent accord cadre, Vivea souhaite développer l’accès à la formation de ses contributeurs en développant la prescription de formations, la mise en place de nouvelles offres de formation en réponse aux besoins détectés et en incitant les organismes de formation à s’inscrire dans une démarche de certification qualité.

La Fncuma souhaite, de son côté, avec la signature de cet accord cadre, développer les actions de formation auprès des agriculteurs du réseau cuma en mettant en avant l’organisation collective, son fonctionnement et l’adaptation des agriculteurs aux défis du développement durable et dynamiser l’offre du réseau en matière de formation des agriculteurs.

Pour Vivea et le réseau Cuma, deux axes de collaboration seront privilégiés :

  • Un volet formation qui comprendra trois grands axes de formation : la stratégie et la gestion d’une coopérative (gestion des Hommes et organisation collective), la gestion des ressources en agriculture et le raisonnement de la mécanisation.
  • Un volet prospective et échanges, destiné à anticiper les problématiques de demain et faire émerger les besoins (développer les éco-innovations en agriculture – vers une plus grand autonomie énergétique des exploitations agricoles).

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous