Sia 2016 Défilé de personnalités politiques au Salon de l'agriculture

AFP

Paris, 26 fév 2016 (AFP) - Le Salon de l'agriculture verra défiler comme de coutume à partir de samedi, une série de personnalités politiques, dont François Hollande, Manuel Valls et les candidats à la primaire de droite, en pleine crise du monde agricole.

Le président de la République, de retour d'une longue tournée dans le Pacifique et en Amérique latine, inaugurera le Salon samedi. Le Premier ministre Manuel Valls, qui a appelé jeudi la Commission européenne à faire des « annonces fortes », est lui attendu lundi dès 7 h, accompagné du ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll.    

A droite, les candidats à la primaire de l'automne 2016 feront aussi leur tour au Salon : Nicolas Sarkozy, pas encore officiellement déclaré, et François Fillon mercredi, Alain Juppé et Hervé Mariton jeudi. L'ancien ministre de l'agriculture, Bruno Le Maire, passera les lundi, mardi et mercredi au Salon. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan se rendra Porte de Versailles samedi. Il avait appelé les éleveurs à se rendre au Salon sans leurs animaux pour protester contre la politique agricole du gouvernement et l'UE. La présidente du FN, Marine Le Pen, y sera mardi. La ministre des Outre-mer George Pau-Langevin sera sur le salon le même jour au matin. La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse (LR) sera présente samedi, et le président de la région Normandie, le centriste Hervé Morin, y sera toute la journée de mardi. Christian Estrosi (LR), président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur se rendra au salon mercredi.

« Il n'est pas question que le Salon se transforme une nouvelle fois en concours de beauté politique », a prévenu la FNSEA, premier syndicat agricole français, qui compte demander à tous les élus venus caresser les animaux de répondre à un « questionnaire précis » sur les préoccupations du monde paysan.

Les nuages se sont accumulés sur le secteur agricole tout au long de 2015, en premier lieu pour l'élevage. Les prix de la viande bovine, porcine, et du lait se sont effondrés au fil des mois, sous l'effet de la fin des quotas laitiers européens, de l'embargo russe et du recul de la demande chinoise.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous