Adaptation au changement climatique Gestion des risques, résilience, ressource en eau : point d’étape du Varenne

Terre-net Média

Après le lancement le 28 mai du Varenne agricole de l’eau et du changement climatique, un point d’étape doit être fait ce 20 octobre devant le ministre de l’agriculture et la secrétaire d’Etat à la biodiversité, pour rendre compte des réalisations déjà effectuées et du travail qu’il reste à mener.

Suite au lancement du Varenne de l'eau fin mai, un bilan d'étape doit faire le point sur les avancées et les travaux qu'il reste à mener.Suite au lancement du Varenne de l'eau fin mai, un bilan d'étape doit faire le point sur les avancées et les travaux qu'il reste à mener. (©Pixabay) 

Avec plus de 800 participants et 500 contributions écrites, le Varenne agricole de l’eau et du changement climatique a déjà permis un certain nombre d’avancées, s'est réjoui le cabinet du ministre de l’agriculture, quelques heures avant un premier bilan à mi-parcours, le 20 octobre.

De fait, le groupe de travail de la première thématique, qui porte sur l’amélioration de la gestion des risques face au changement climatique, a abouti à une proposition de réforme de l’assurance récolte qualifiée d’ « historique » par le ministère. La simplification du dispositif et le doublement du budget apporté par la solidarité nationale (600 M€ par an à partir de 2023, au lieu de 300 M€ aujourd’hui) doivent désormais être déclinés en un projet de loi qui doit être présenté au début de l’année prochaine en conseil des ministres puis à l’Assemblée nationale.

Autre avancée à noter dans le cadre de cette thématique, Julien Denormandie a envoyé avant l’été une instruction déléguant aux préfets les adaptations à mettre en place en cas de crise liée à la gestion de l’eau.

Des stratégies de filières à pérenniser

La deuxième thématique, axée sur le renforcement de la résilience des filières et des territoires, a pour objectif la mise en place de plans d’adaptation, par filière et par région, face aux conséquences du changement climatique sur la production agricole. « Plus de 30 contributions ont été recueillies », précisent les cabinets des ministères, et une restitution de l’avancement des travaux est prévue ce soir devant les ministres, avec des exemples concrets. La deuxième partie du Varenne de l’eau devra permettre d’inscrire ces dynamiques dans le temps, ajoutent les cabinets. L’accompagnement sera un enjeu fort de réussite, financé en partie par France Relance et par le plan d’investissement France 2030.

Enfin, la troisième thématique, sur la sécurisation de la ressource en eau, débute ses travaux autour de trois sujets : les projets de territoire pour la gestion de l’eau (PTGE), dont 66 sont aujourd’hui approuvés et 13 en cours d’étude, indiquent les ministères, les ressources mobilisables et alternatives et l’accès du monde agricole à l'eau, et enfin la déclinaison de ces réflexions dans les territoires.

Au-delà du bilan d’étape, ces présentations auront également pour but de jalonner les travaux pour les mois qui viennent et jusqu’à la fin du Varenne.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous