RDV syndicats/ministre La Coordination rurale « en colère »

Terre-net Média

Pour dresser un premier bilan de la crise Covid sur l’agriculture et en tirer des enseignements, Didier Guillaume a reçu cette semaine les différents syndicats agricoles. Reçue le 11 juin, la Coordination rurale et sortie « en colère » et « choquée par le mépris du gouvernement envers les agriculteurs touchés par la crise ».

La Coordination rurale, qui a rencontré le ministre de l’agriculture le 11 juin, attendait manifestement davantage de réponse concernant les aides aux agriculteurs impactés par la crise sanitaire. « Non seulement le gouvernement n’annonce que des plans pour les filières pommes de terre et horticulture mais en plus ils seront gérés par les interprofessions où le poids des producteurs est faible ! », s’indigne le syndicat dans un communiqué diffusé peu de temps après la sortie du rendez-vous.

La Coordination rurale avait notamment demandé des mesures systémiques, comme l’ont mis en place un certain nombre de pays, à l’exemple des Pays-Bas. « Si la perte de chiffre d’affaires est supérieure de 30 % par rapport à la moyenne de l’année précédente ou des trois années précédentes, l’agriculteur obtient une compensation financière à hauteur de 70 % de la perte », explique le syndicat.

La CR avait également sollicité le gouvernement pour accompagner financièrement la réorientation de pommes de terre en surplus, en raison du ralentissement de l’activité industrielle, vers les éleveurs qui en auraient besoin, alors qu’une sécheresse se profile.

La CR rappelle ses propositions dont l’actualité a été rappelée par la crise, comme relocaliser la production, ne pas renationaliser la Pac, ou encore sortir le secteur agricole du champ des négociations des accords de libre-échange.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous