Blocages de raffineries La CR dénonce « les contradictions » de la FNSEA

Terre-net Média

En réaction aux blocages des raffineries et dépôts de carburant Total par le syndicalisme majoritaire, la Coordination rurale a elle aussi manifesté, mais devant le siège du groupe Avril, « lui aussi importateur d’huile de palme ». Le syndicat dénonce « les contradictions » de la FNSEA en matière de libre-échange et dénonce ses liens avec le groupe Avril et certaines de ses filiales à l'étranger.

« Pour bannir l’huile de palme, c’est chez Avril qu’il faut manifester ! » C’est avec ce slogan que quelques agriculteurs de la Coordination rurale, emmenée par leur président Bernard Lannes, sont allé manifester, non pas avec leurs collègues de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs devant les sites du groupe Total, mais devant le siège du groupe Avril, « un autre acteur majeur en matière d’importation d’huile de palme ».

Si la Coordination rurale s’oppose elle-aussi à l’importation d’huile de palme et, de manière générale, aux importations ne respectant pas les standards français, « pourquoi bloquer uniquement les raffineries ? », questionne le syndicat.

« Le groupe Avril, par ailleurs leader mondial pour la production de semences de palmiers à huile, importe lui aussi massivement de l’huile de palme pour fabriquer du biodiesel : près de 200 000 t/an ! Mais la CR déplore qu’encore une fois les liens étroits entretenus entre la FNSEA et certains industriels ne viennent fausser le débat et servir des intérêts particuliers ! Pourquoi ne pas ouvrir le débat à toutes les productions agricoles en bloquant plutôt les ports par lesquels transitent ces marchandises ? »

« Alors que la FNSEA proteste contre les importations d’huile de palme qui vont concurrencer le diester de colza français, celle-ci devrait consulter son organigramme et celui de ses organisations satellites », poursuit la CR.

Les liens entre la FNSEA et le groupe Avril dénoncés

Sylvain Franz, président de la CR de la Moselle, va plus loin, en ciblant d’une part, la double casquette d’Arnaud Rousseau, président du groupe Avril et vice-président de la FDSEA de Seine-et-Marne et, d’autre part, les activités de certaines filiales d’Avril, notamment Oléon, spécialisée dans la production de dérivés extraits d’huile de palme, ou Expur, leader roumain de la transformation de graines oléagineuses.

« Enfin, que penser de la vision d’un commerce sans distorsion, quand celle-ci émane d’un syndicat qui a soutenu l’accord Maroc/UE, sans se préoccuper de l’impact de cet accord sur les producteurs français… »

« La Coordination Rurale ne rejoindra les manifestations de la FNSEA que lorsque ce syndicat défendra uniquement les intérêts des agriculteurs, lorsqu’il aura le courage de dénoncer les aberrations qui mettent à mal la profession et qu’il s’opposera publiquement aux dérives des coopératives et industriels avec lesquels il entretient aujourd’hui des liens étroits », conclut le syndicat.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous