[Live] Distorsions de concurrence Ayant obtenu « des avancées », les syndicats FNSEA-JA suspendent leurs blocages

Terre-net Média

[Mise à jour mercredi 13 juin à 17h45] Les agriculteurs de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs ont « suspendu progressivement » leurs actions de blocage de raffineries et dépôts de carburant entamées dimanche soir 10 juin. Leurs quatre leaders Christiane Lambert, Jérôme Despey, Jérémy Decerle et Samuel Vandaele ont négocié de longues heures avec Stéphane Travert pour obtenir des garanties sur le sujet des distorsions de concurrence.

[Mise à jour mercredi 13 juin à 17h45]

Mercredi matin, les quatre leaders de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs, Christiane Lambert, Jérôme Despey, Jérémy Decerle et Samuel locages Vandaele, ont annoncé la suspension des blocages, suite à une deuxième réunion avec Stéphane Travert, à l'issue de laquelle ils ont obtenus certaines avancées.

« Il y a eu des points d'avancée, des points de déception et des engagements  à travailler plus », a expliqué la présidente de la FNSEA Christiane Lambert.

Les agriculteurs ont obtenu « des éléments écrits sur le pourquoi de ces distorsions » et des éléments sur « des accords scélérats qui se multiplient et garantir un étiquetage sur plus de produits qui informent et protègent les consommateurs», a indiqué Christiane Lambert. Tous les engagements du gouvernement ont été mis sur papier, dans une lettre dont  FNSEA  et JA attendent maintenant la signature.

Concrètement, le Gouvernement s'est engagé à dire plus fermement à Bruxelles qu'il faut des accords commerciaux plus exigeants. Stéphane Travert doit aussi s'engager à défendre le prolongement et l'élargissement de l'expérimentation de l'étiquetage de l'origine. Le Gouvernement a, selon la FNSEA et JA, donné des garanties pour que le grand plan d'investissement soit « plus lisible et plus accessible pour les agriculteurs ».

Surtout, une lettre de mission doit être adressée au préfet Pierre-Étienne Bisch, président du Comité de rénovation des normes en agriculture (Corena) pour relancer le travail au sein de ce comité, qui ne s'est pas réuni depuis le 13 mars 2017. La prochaine réunion du Corena est d'ores-et-déjà prévue le 13 juillet 2018.

Live

Arnaud Carpon 13/06/2018 15:17

La conférence de presse au cours de laquelle les leaders syndicaux FNSEA-JA annoncent la "suspension des blocages": 

Arnaud Carpon 13/06/2018 14:49

Les points "obtenus" par FNSEA et JA, et qui ont justifié la décision de lever les blocages:

- Le comité de rénovation des normes en agriculture (Corena), en standby depuis mars 2017, se réunira le 13 juillet prochain;

- Le gouvernement doit signer une lettre retranscrivant ses engagements;

Ce qu'ils n'ont pas obtenu:

- l'allégement du coût du travail pour les travailleurs saisonniers.

Arnaud Carpon 13/06/2018 11:23

Arnaud Carpon 13/06/2018 11:17

Tard hier soir, Stéphane Travert s'était déclaré « plutôt optimiste » sur les perspectives d'une levée rapide des barrages.

Arnaud Carpon 13/06/2018 11:11

Ce matin à 9h45, les quatre leaders de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs ont annoncé à la presse la suspension progressive, dans la matinée, des 18 blocages de dépôts de carburant et raffineries.

Sans avoir obtenu satisfaction pour l'ensemble de leurs revendications, ils ont obtenu un courrier écrit du ministre de l'agriculture reprenant les points d'avancées. 

Arnaud Carpon 12/06/2018 18:47

Le point sur le conflit entre FNSEA-JA et le Gouvernement, au soir du deuxième jour de blocage des raffineries et dépôts de carburant: 

  • 18 raffineries et dépôts de carburants sont bloqués: Dunkerque, Gonfreville-l'Orcher, Coignières, Gennevilliers, Grigny, Grandpuits, Vatry, Strasbourg, Donges, Cournon, Lyon, Toulouse, Feyzin, Saint-Pierre-des-corps, Saint-Jean-de-Braye, Saint-Priest, Reichstett et Portes-lès-Valence;

 

  • Christiane Lambert, Jérôme Despey, Jérémy Decerle et Samuel Vandaele, les quatre leaders de la FNSEA et de JA, ont discuté pendant deux heures et demie avec Stéphane Travert, sans trouver d'accord.

 

 

  • Une nouvelle réunion entre leaders syndicaux et le ministre de l'agriculture est prévue mardi 12 juin en toute fin de journée.
Arnaud Carpon 12/06/2018 18:34

A l'issue de sa rencontre avec Stéphane Travert, « le blocus continue », a déclaré la présidente de la FNSEA.

Arnaud Carpon 12/06/2018 16:34

En attendant le résultat de la réunion entre leaders syndicaux et le ministre de l'agriculture, la FNSEA annonce que, « en ce 2ème jour de blocage, deux nouveaux sites sont occupés à Saint Jean de Bray dans le Loiret et à Saint-Pierre des Corps dans l'Indre et Loire. La mobilisation concerne désormais 18 sites. »

Arnaud Carpon 12/06/2018 14:15

A 15 h, Christiane Lambert et Jérôme Despey, de la FNSEA, Jérémy Decerle et Samuel Vandaele, de Jeunes Agriculteurs, seront reçus par Stéphane Travert au ministère de l'agriculture à Paris.

Arnaud Carpon 12/06/2018 12:03

Réponse à la question posée hier, au premier jour de blocage: A quand remonte les derniers blocages de raffineries et dépôts de carburant par les agriculteurs ?

C'était il y a dix ans! Les agriculteurs et pêcheurs avaient protesté contre la flambée des prix du gazole en bloquant ponctuellement certains dépôts de carburants et raffineries en mai 2008.

Arnaud Carpon 11/06/2018 17:02

Pendant ce temps, en matière d'huile de palme, @Antho ne veut pas l'huile, mais juste les palmes... 

 

Arnaud Carpon 11/06/2018 16:55

La question du jour: A quand remonte les derniers blocages de raffineries et dépôts de carburant par les agriculteurs ?

Arnaud Carpon 11/06/2018 16:25

Le point sur les blocages, à 16h27:

  • Sur les 14 raffineries ou dépôts de carburant bloqués lundi matin, il n'en restait que 13 en début d'après-midi après le départ des agriculteurs du site de La Mède (Bouches-du-Rhône), symbole de leur lutte contre l'importation de produits agricoles dont l'huile de palme.

« Nous n'avons pas obtenu ce que nous voulions, on ne se sent pas aidés, mais les agriculteurs sont fatigués et sont obligés de retourner travailler», a déclaré à l'AFP Jean-Paul Comte, président de la FRSEA des Bouches-du-Rhône.

  • Selon la FNSEA, trois autres dépôts vont être bloqués dans l'après-midi à Saint-Priest (Rhône), Reichstett (Bas-Rhin) et Portes-lès-Valence (Drôme).

« Sur tout le Bas-Rhin, il n'y a plus rien. Les deux sites sont fermés, les camions citernes ne rentrent pas », a assuré Franck Sander, président de la FDSEA 67 à l'AFP.

Arnaud Carpon 11/06/2018 14:30

« L'organisation est faite pour durer » car « le dialogue est rompu » avec le gouvernement, explique Damien Greffin, président de la FRSEA d'Ile-de-France, devant le dépôt de carburant de Grigny (Essonne). 

Sur le port de Gennevilliers, environ 60 agriculteurs franciliens des réseaux FNSEA et Jeunes agriculteurs bloquent, depuis lundi 11 juin à 3h, le dépôt de carburant du groupe Total. Sur le port de Gennevilliers, environ 60 agriculteurs franciliens des réseaux FNSEA et Jeunes agriculteurs bloquent, depuis lundi 11 juin à 3h, le dépôt de carburant du groupe Total. (©Terre-net Média) 

[Reportage vidéo] Les agriculteurs franciliens FNSEA et JA bloquent le dépôt de carburant Total de Gennevilliers

Depuis dimanche 10 juin dans la soirée, les agriculteurs de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs ont entamé le blocage de 14 sites   « stratégiques et symboliques » , en l’occurrence des raffineries et dépôts de carburant , pour dénoncer les distorsions de concurrence et faire pression auprès du gouvernement après sa décision d’autoriser le groupe Total d’importer jusqu’à 300 000 t d’huile de palme

La FNSEA et JA ont présenté, dans un communiqué, quatre revendications principales. « Nous demandons une interdiction d’importer tout produit ne correspondant pas aux standards de production français ». Le duo de syndicats veut que soit réintroduit dans la loi alimentation , examinée à partir du 26 juin par le Sénat, un amendement sur l'interdiction d'importer toute denrée produite en utilisant des substances phytosanitaires interdites dans l'Union européenne , même à doses résiduelles.

FNSEA et JA souhaitent aussi des garanties supplémentaires de la part du gouvernement pour « qu’aucune loi ni évolution réglementaire ne génère de nouvelles charges et pour qu’aucune norme ne soit créée sans une étude d’impact complète ». Le duo syndical réclame aussi un allègement du coût du travail , « notamment saisonnier », ainsi qu’un ciblage du volet agricole du grand plan d’investissement « pour accompagner la mise en oeuvre des plans de filière dans les exploitations ».

Mardi 12 juin à 15 h, Stéphane Travert doit rencontrer, au ministère de l'agriculture, Christiane Lambert, Jérôme Despey, Jérémy Decerle et Samuel Vandaele, les quatre leaders des syndicats FNSEA et JA. 

Une première réponse négative de la part du Gouvernement

Au premier jour de blocages prévus pour trois jours, mais reconductibles,  le gouvernement avait indiqué qu'il « ne reviendrait pas » sur l'autorisation donnée à Total d'importer de l'huile de palme, avait déclaré lundi matin le ministre de l'agriculture Stéphane Travert à l'antenne de la radio RTL. « Ces blocages sont illégaux », avait-il déclaré, estimant que « ce n'est pas en bloquant » des raffineries « qu'on trouvera des solutions adéquates ».

Live

Arnaud Carpon 13/06/2018 11:23

Arnaud Carpon 13/06/2018 11:17

Tard hier soir, Stéphane Travert s'était déclaré « plutôt optimiste » sur les perspectives d'une levée rapide des barrages.

Arnaud Carpon 13/06/2018 11:11

Ce matin à 9h45, les quatre leaders de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs ont annoncé à la presse la suspension progressive, dans la matinée, des 18 blocages de dépôts de carburant et raffineries.

Sans avoir obtenu satisfaction pour l'ensemble de leurs revendications, ils ont obtenu un courrier écrit du ministre de l'agriculture reprenant les points d'avancées. 

Arnaud Carpon 12/06/2018 18:47

Le point sur le conflit entre FNSEA-JA et le Gouvernement, au soir du deuxième jour de blocage des raffineries et dépôts de carburant: 

  • 18 raffineries et dépôts de carburants sont bloqués : Dunkerque, Gonfreville-l'Orcher, Coignières, Gennevilliers, Grigny, Grandpuits, Vatry, Strasbourg, Donges, Cournon, Lyon, Toulouse, Feyzin, Saint-Pierre-des-corps, Saint-Jean-de-Braye, Saint-Priest, Reichstett et Portes-lès-Valence;

 

  • Christiane Lambert, Jérôme Despey, Jérémy Decerle et Samuel Vandaele, les quatre leaders de la FNSEA et de JA, ont discuté pendant deux heures et demie avec Stéphane Travert, sans trouver d'accord.

 

 

  • Une nouvelle réunion entre leaders syndicaux et le ministre de l'agriculture est prévue mardi 12 juin en toute fin de journée.
Arnaud Carpon 12/06/2018 18:34

A l'issue de sa rencontre avec Stéphane Travert, « le blocus continue », a déclaré la présidente de la FNSEA.

Arnaud Carpon 12/06/2018 16:34

En attendant le résultat de la réunion entre leaders syndicaux et le ministre de l'agriculture, la FNSEA annonce que, « en ce 2ème jour de blocage, deux nouveaux sites sont occupés à Saint Jean de Bray dans le Loiret et à Saint-Pierre des Corps dans l'Indre et Loire . La mobilisation concerne désormais 18 sites. »

Arnaud Carpon 12/06/2018 14:15

A 15 h,  Christiane Lambert et Jérôme Despey, de la FNSEA, Jérémy Decerle et Samuel Vandaele, de Jeunes Agriculteurs, seront reçus par Stéphane Travert au ministère de l'agriculture à Paris.

Arnaud Carpon 12/06/2018 12:03

Réponse à la question posée hier, au premier jour de blocage: A quand remonte les derniers blocages de raffineries et dépôts de carburant par les agriculteurs ?

C'était il y a dix ans! Les agriculteurs et pêcheurs avaient protesté contre la flambée des prix du gazole en bloquant ponctuellement certains dépôts de carburants et raffineries en mai 2008.

Arnaud Carpon 12/06/2018 09:11

Deuxième jour de blocage des raffineries:

 

Arnaud Carpon 11/06/2018 17:02

Pendant ce temps, en matière d'huile de palme, @Antho ne veut pas l'huile, mais juste les palmes... 

 

Arnaud Carpon 11/06/2018 17:01
Arnaud Carpon 11/06/2018 16:55

La question du jour : A quand remonte les derniers blocages de raffineries et dépôts de carburant par les agriculteurs ?

Arnaud Carpon 11/06/2018 16:29
Arnaud Carpon 11/06/2018 16:25

Le point sur les blocages, à 16h27 :

  • Sur les 14 raffineries ou dépôts de carburant bloqués lundi matin, il n'en restait que 13 en début d'après-midi après le départ des agriculteurs du site de La Mède (Bouches-du-Rhône), symbole de leur lutte contre l'importation de produits agricoles dont l'huile de palme.

« Nous n'avons pas obtenu ce que nous voulions, on ne se sent pas aidés, mais les agriculteurs sont fatigués et sont obligés de retourner travailler», a déclaré à l'AFP Jean-Paul Comte, président de la FRSEA des Bouches-du-Rhône.

  • Selon la FNSEA,  trois autres dépôts vont être bloqués dans l'après-midi à Saint-Priest (Rhône), Reichstett (Bas-Rhin) et Portes-lès-Valence (Drôme).

« Sur tout le Bas-Rhin, il n'y a plus rien. Les deux sites sont fermés, les camions citernes ne rentrent pas », a assuré Franck Sander, président de la FDSEA 67 à l'AFP.

Arnaud Carpon 11/06/2018 14:30

« L'organisation est faite pour durer » car « le dialogue est rompu » avec le gouvernement, explique Damien Greffin, président de la FRSEA d'Ile-de-France, devant le  dépôt de carburant de Grigny  (Essonne). 

Arnaud Carpon 11/06/2018 14:10

Au dépôt prétrolier Total de Fort-Mardyck, c'est ambiance "baraque à frites" pour les manifestants de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs.

 

Arnaud Carpon 11/06/2018 13:54

Arnaud Carpon 11/06/2018 13:53


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous