Partenariat mondial Casino-Auchan La FNSEA demande un avis rapide de l’autorité de la concurrence

Terre-net Média

Réagissant à l’annonce de négociations entre Auchan et Casino en vue d’un « partenariat stratégique mondial » pour leurs achats, la FNSEA considère que « ces mouvements ne sont jamais neutres pour les agriculteurs ». Le syndicat demande à l’autorité de la concurrence de « statuer au plus vite sur la légalité de cette opération ».

« De « mariages » en « divorces », il est important d'avoir l'avis du juge », estime la FNSEA dans un communiqué, réagissant à la nouvelle donne en cours de négociation dans le monde de la grande distribution.

Dans un environnement économique où la France ne compte plus que quatre grosses centrales d’achat, Casino et Auchan annoncent l'ouverture de négociations exclusives en vue de bâtir un partenariat mondial aux achats. Ces fiançailles associant Système U signent également le divorce entre Casino et Intermarché. « Les enseignes françaises rebattent les cartes dans le match international où le commerce électronique ne cesse de progresser », commente le syndicat. Les négociations partenariales des grandes enseignes nationales s’accélèrent en France, en réaction, notamment, aux ambitions du géant Amazon dans la distribution de produits alimentaires.

« L'expérience nous montre que ces mouvements ne sont jamais neutres pour les agriculteurs. Nous en appelons à Isabelle De Silva, présidente de l'Autorité de la concurrence, pour statuer au plus vite sur la légalité de cette opération, pour veiller à l'absence d'abus de position dominante, et pour s'assurer que cette concentration à l'international ne permette pas de contourner nos lois françaises. »

Depuis les premiers regroupements de centrales d'achats, « la FNSEA ne cesse d'alerter sur les dangers qu'ils représentent. Sur notre insistance, l'Autorité de la Concurrence a rendu en 2015 un avis motivé pour pointer du doigt la destruction de valeur à chaque étage de la chaîne alimentaire, consécutive à ce type de concentration. »

Selon le trio Auchan-Casino-Système U, le partenariat en négociation ne concernerait pas les produits frais traditionnels, ni les produits de marque nationale des PME ou ETI ! Mais « quelles que soient les bonnes intentions affichées par les protagonistes », le syndicat reste méfiant. « Cette alliance a un caractère inédit pour les parts de marché qu'elle représente (32,6 %) et le nombre d'acteurs qu'elle regroupe. (…) Ne nous trompons pas, dans la chaîne alimentaire, quand les maillons forts deviennent encore plus forts, les producteurs en sont toujours les victimes collatérales ! »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous