Préservation de la biodiversité Associer les agriculteurs à la politique du gouvernement

Terre-net Média

A quelques semaines de la présentation aux députés du projet de loi cadre sur la biodiversité, la Fnsea met les agriculteurs au cœur du débat.

Xavier Beulin, président de la Fnsea intrrigé par Terre-net Média à la veille du congrès de Biarritz. Xavier Beulin, président de la Fnsea interrogé par Terre-net Média à la veille du congrès de Biarritz. (©Terre-net Média.)La préservation de la biodiversité n’est pas l’apanage des environnementalistes et des écologistes. Les agriculteurs, « producteurs de biodiversité », sont même en première ligne pour la préserver, a rappelé la Fnsea. Elle est un des outils de travail dont ils ne peuvent se passer.

Aussi, il est paru naturel au syndicat d’illustrer cette « alliance féconde » entre l’agriculture et la biodiversité lors d’une conférence le 17 avril dernier. L'occasion de présenter les 45 actions de ses partenaires agricoles et ruraux en faveur de la préservation de la biodiversité. Elles visent à produire plus et mieux en s’appuyant sur la recherche, l’innovation et les nouvelles technologies. Elles ne reposent pas sur des démarches conservatoires et défensives qui rendent impossible la production agricole.

En organisant cette conférence quelques semaines après la présentation de la loi cadre sur la biodiversité au conseil des ministres le 26 mars dernier, et avant qu'elle ne soit présentée le 24 juin à l’Assemblée nationale, le syndicat majoritaire a rappelé que « la Fnsea veut travailler dans une relation de confiance avec les pouvoirs publics et les promoteurs garant de l’écologie ».

Faire confiance aux agriculteurs

Autodiagnostic sur la biodiversité

La Fnsea diffuse un livret intitulé "Autodiagnostic" pour inciter les agriculteurs à faire l’inventaire de la biodiversité sur les parcelles cultivées et pour apprécier les actions qu’ils conduisent pour la préserver. Près de 300 agriculteurs ont déjà adhéré à la démarche.  

Ce livret serait un bon outil pour communiquer auprès du public et faire savoir les actions entreprises par les agriculteurs en faveur de la biodiversité.

C’est pourquoi son président, Xavier Beulin, tient à ce que les agriculteurs soient associés à la politique du gouvernement et à toutes les actions en faveur de la préservation de la biodiversité. Il souhaite aussi qu’ils soient représentés au sein de l’agence de la biodiversité qui verra le jour en 2015. Sa mission sera d'appuyer les collectivités locales, mais aussi le secteur privé pour une meilleure prise en compte de la biodiversité dans les projets d'aménagements et d'infrastructures.

« On ne peut pas revendiquer un rôle d’action de préservation de la biodiversité et avoir des agriculteurs absents », a déclaré le président de la Fnsea lors de son allocution à la fin de la conférence. « Le gouvernement doit faire confiance aux agriculteurs en ne leur imposant pas des décisions arbitraires comme par exemple des dates d’épandages. Pour produire plus et mieux, il est dans l’intérêt des agriculteurs de concilier performance économique et performance environnementale ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous