Conseil stratégique obligatoire Les chambres d’agriculture possèdent un dispositif adapté

Terre-net Média

A partir de 2024, le conseil stratégique phytosanitaire sera obligatoire pour renouveler le Certiphyto. Dans cette perspective, les chambres d’agriculture peuvent apporter un conseil stratégique indépendant, avec des conseillers déjà formés sur une grande partie du territoire.

Avec l’entrée en vigueur, depuis le 1er janvier 2021, de la loi de séparation des activités de vente et de conseil des produits phytosanitaires, un système de conseil stratégique aux agriculteurs sera désormais obligatoire et nécessaire pour renouveler le Certiphyto à partir de 2024.

Ce conseil, individuel, correspond à un diagnostic de l’exploitation pour identifier les leviers adaptés en vue de réduire l’usage de produits phytosanitaires. Deux conseils stratégiques seront obligatoires sur les cinq ans de la validité du Certiphyto.

« Pour répondre aux nouvelles exigences de conseil phytosanitaire, et apporter un conseil indépendant de qualité aux agriculteurs, les Chambres d’agriculture se sont dotées d’un dispositif de conseil individuel répondant à ces exigences », indiquent-elles dans un communiqué diffusé le 28 janvier.  

« Ce conseil vise à accompagner l’agriculteur dans l’évolution de ses pratiques de protection des cultures pour une utilisation moindre de produits phytosanitaires tout en conservant les objectifs techniques et économiques de l’exploitation », précisent les chambres d’agriculture. Ces dernières ont déjà formé 150 conseillers et 67 encadrants dans 81 départements, et prévoient d’en former entre 100 et 150 cette année. « Des conseils "tests" ont été réalisés dans tous les territoires auprès de 1 185 agriculteurs en 2020. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous