Vols dans les exploitations M. Valls et S. Le Foll dans une ferme début mars pour évoquer la délinquance

Terre-net Média

Face à l’exaspération du monde agricole au regard de la hausse de la délinquance en milieu rural et de l’augmentation des vols dans les exploitations, Manuel Valls et Stéphane Le Foll devraient se déplacer sur une exploitation agricole début mars, selon Dominique Barrau, secrétaire général de la Fnsea.

Evolution annuelle du nombre de vols dans les exploitations agricolesEvolution annuelle du nombre de vols simples dans les exploitations agricoles. (©Terre-net Média)

« Depuis plusieurs années, c’est une croissance à deux chiffres que connait la délinquance en milieu agricole, et notamment les vols dans les exploitations », explique Dominique Barrau, secrétaire général de la Fnsea. Selon les services du ministère de l’Intérieur, cette délinquance en milieu rural a augmenté de 6,7 % en 2013, après des hausses plus importantes les années précédentes.

« Surtout, le mode opératoire a changé ! Nous ne sommes plus face à des vols de voisinage, mais à des réseaux mafieux bien organisés », insiste le syndicaliste. Pour lui, c’est tout le climat de confiance dans les campagnes qui en prend un coup.

Le ministère de l’Intérieur et la Fnsea semblent ainsi en phase sur les pistes à mettre en œuvre pour freiner cette délinquance. Ainsi, il pourrait s’agir de généraliser à l’ensemble du territoire des systèmes de prévention expérimentés dans certains départements – dans l’Oise, la Fdsea teste un dispositif du style "voisins vigilants" avec un réseau d’agriculteurs référents –  et d’améliorer le concours d’Europol, l’office européen de police criminelle, pour faciliter les échanges en vue de démanteler plus rapidement les réseaux mafieux des pays de l’Est. Ces derniers sont à l’origine de nombreux vols de tracteurs dans les concessions, notamment.

Pour sceller ces  propositions, Manuel Valls pourrait accompagner le ministre de l’Agriculture à l’occasion d’un déplacement dans une exploitation agricole « début mars », juste après la clôture du salon de l’Agriculture.

« L’enjeu pour nous est de faire prendre conscience du phénomène et du climat de défiance croissant aux plus hautes autorités de l’Etat », assure Dominique Barrau. Pour que des mesures concrètes soient mises en œuvre.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous