Chambres d'agriculture Quelque 200 élus s'opposent à la baisse budgétaire annoncée par l'État

AFP

Près de 200 parlementaires et présidents de département s'opposent à la réduction des budgets des chambres d'agriculture prévue par le gouvernement, dans une tribune publiée dans Le Parisien Dimanche.

« 8 000 salariés des chambres d'agriculture travaillent chaque jour en France à l'accompagnement des agriculteurs » confrontés à d'importants défis, écrivent les élus. Or, dans le cadre de la préparation du budget 2020, « le gouvernement a annoncé une baisse de 15 % de la taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non bâti (TA-TFNB)», indiquent-ils. C'est « une coupe budgétaire sans précédent » qui porte selon eux « gravement atteinte au monde agricole mais aussi forestier ». Le produit de cette taxe assure en effet aujourd'hui « 292 millions d'euros aux chambres d'agriculture, soit près de la moitié de leur budget ».

La mesure gouvernementale doit dégager du pouvoir d'achat pour les agriculteurs. Mais ses effets seront « insignifiants » et une telle disposition « priverait les agriculteurs des services dont ils ont besoin », selon les signataires qui demandent au gouvernement de revenir sur sa décision. Le texte initié par trois députés de l'Ardèche, Hervé Saulignac (PS), Fabrice Brun (LR) et Michèle Victory (PS), a été signé par 186 députés, sénateurs et présidents de département, de gauche comme de droite.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous