Epandage près des lieux publics Stéphane Le Foll défend le projet d'interdiction

Afp

Paris (France), 19 juin 2014 (AFP) - Le ministre français de l'Agriculture Stéphane Le Foll a tenu à rassurer jeudi les agriculteurs sur le projet du gouvernement d'interdire les épandages de produits phytosanitaires à moins de 200 mètres de certains lieux publics.

« Il s'agit d'avoir des mesures pour protéger des lieux publics, en particulier des écoles, des hôpitaux voire des maisons de retraite, et ça restera cet objectif-là », a déclaré Stéphane Le Foll au micro d'Europe 1. « Jamais il n'a été question d'interdire à 200 m de toutes les habitations », a-t-il précisé pour apaiser les craintes de certains agriculteurs et mettre fin à d'éventuelles mauvaises interprétations..

Le gouvernement proposera un amendement sur la question la semaine prochaine, lors de l'examen de la loi d'avenir pour l'agriculture en commission, a indiqué le ministère de l'Agriculture dans un communiqué. Parmi les mesures de protection envisagées figurent l'utilisation de haies, de buses anti-dérives (pour éviter la dispersion des produits), ou la fixation de dates et horaires d'utilisation des produits. « En l'absence de mesures de protection adaptées, une distance minimale d'utilisation sera à respecter », précise le communiqué. Le projet de loi sera examiné en 2e lecture à l'Assemblée nationale les 7 et 8 juillet.

La Fnsea appelle à une mobilisation nationale le 24 juin pour mettre un « carton jaune » au gouvernement, accusé de multiplier les « contraintes » envers les agriculteurs.

Mercredi, le secrétaire général de la Fnsea Dominique Barrau avait estimé que ce projet d'interdiction des épandages ferait perdre la moitié des terres cultivables dans certains départements.

Début mai, une vingtaine d'enfants et une enseignante d'une école primaire de Gironde avaient été pris de malaises après l'épandage d'un fongicide sur des vignes situées à proximité de l'établissement.

La ministre de l'Environnement Ségolène Royal avait annoncé fin mai qu'elle présenterait « très prochainement », avec son collègue de l'Agriculture, une interdiction des épandages de produits phytosanitaires à moins de 200 mètres des écoles.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous