Etats généraux de l’alimentation Stéphane Travert consulte tous les acteurs de la fourche à la fourchette

Terre-net Média

Le ministre de l’agriculture Stéphane Travert entame mardi 27 juin 2017 une série de consultations des différents représentants des producteurs, transformateurs et distributeurs en vue des Etats généraux de l’alimentation. Ces derniers se dérouleront courant juillet.

Stéphane Travert a recu les représentants de la FNSEA mardi 27 juin 2017.Stéphane Travert a recu les représentants de la FNSEA mardi 27 juin 2017. (©Xavier Remongin / Min.Agri.Fr)

Six jours après sa nomination, le nouveau ministre de l’agriculture Stéphane Travert a entamé, mardi 27 juin 2017 la consultation des professionnels de la production, la transformation et la distribution en vue de préparer les Etats généraux de l’alimentation.

Mardi 27, le député de la Manche parmi les premiers soutiens d’Emmanuel Macron s’entretient tour à tour avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, Jacques Creyssel, délégué général de la FCD (Fédération des entreprises du commerce et de la distribution), et Serge Papin, PDG du groupe coopératif Système U.

Après le conseil des ministres mercredi 28, Stéphane Travert a prévu une rencontre avec Michel-Edouard Leclerc, PDG de l’enseigne éponyme, puis Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne.

Jeudi 29 et vendredi 30, il rencontrera Emmanuel Besnier, patron de Lactalis, Patrick Espasa, président exécutif d’Auchan Retail France, Stéphane de Fontenay, un franchisé Intermarché et  les représentants des organisations de consommateurs (UFC/que choisir, CLCV et Familles rurales).

Les Etats généraux étaient envisagés pour être organisés autour du 6 juillet, mais le remaniement ministériel a retardé la préparation du rendez-vous. Stéphane Travert a proposé à l’Elysée de les organiser les 10 et 11 juillet.

« Accompagner la transformation du modèle productif »

La forme et surtout le périmètre des sujets abordés lors de ce rendez-vous promis par Emmanuel Macron sont encore à caler. Les sujets impliquent une concertation avec les ministères de l’agriculture, de la transition écologique et durable, et ceux de la santé et des affaires européennes. L’objectif est de réunir autour de la même table les partenaires de la chaîne agroalimentaire pour trouver des solutions aux difficultés des agriculteurs.

Dans sa promesse électorale, le président Emmanuel Macron s’est engagé à « garantir des prix justes pour que les agriculteurs puissent vivre de leur travail ». « Les agriculteurs ne demandent rien d’autre que de pouvoir vivre de leur travail par un juste prix payé. Pour y parvenir, il faut changer de méthode : rémunérer le travail des agriculteurs et les libérer de la dépendance aux aides publiques ».

Le chef de l’Etat a également indiqué qu’il comptait faciliter « le développement de véritables organisations de producteurs, avec des capacités de négociations renforcées pour peser plus dans les négociations commerciales avec les centrales d’achat de la grande distribution ». Il entend aussi « accompagner la transformation d’un modèle productif pour répondre davantage aux attentes des consommateurs ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous