Biocarburants Tous les voyants sont au vert pour le bioéthanol

Terre-net Média

L’éthanol E10 poursuit sa croissance et gagne des parts de marché, grâce à un prix attractif, a salué la Collective du bioéthanol, le 26 janvier. Le contexte réglementaire favorable et la volonté française d’incorporer davantage de biocarburants dans l’essence devraient contribuer au maintien de la tendance.

Malgré un ralentissement ponctuel lié à la crise sanitaire, la filière bioéthanol se réjouit des perspectives de croissance. En 2020, le SP95-E10 (carburant qui contient 10 % d’éthanol), a gagné un point par rapport à l’année précédente, pour atteindre 48,5 % de parts de marché sur les essences. Son prix, vendu en moyenne 3,7 centimes de moins que le SP95, explique en partie ce succès, alors que les essences traditionnelles ont connu une chute de volume de 14 %.

Parallèlement, le superéthanol E85 a progressé de 4 %, davantage présent dans les stations-services (une sur quatre, soit près d’un tiers de plus qu’en 2019). La hausse du prix des carburants classiques explique également cette progression, compte tenu du prix attractif de l’E85 : 0,66 €/litre en moyenne.

Une réglementation plus favorable

Et cette progression devrait se poursuivre, soutenue par une réglementation favorable. L’objectif français d’incorporation de biocarburants dans l’essence va augmenter dans les années à venir : de 8,2 % en 2020, il passe à 8,6 % en 2021 et 9,2 % en 2022.

Dans le cadre du Green Deal et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la Commission européenne devrait, par ailleurs, relever fortement son objectif d’énergie renouvelable dans les transports à 2030, passant de 14 % à 24 %.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous