Au salon de l'agriculture Une délégation d'écologistes en visite de séduction

Afp

Une délégation d'élus écologistes s'est rendue mercredi au salon de l'agriculture pour souligner sa « volonté d'une aide à l'agriculture mais pas n'importe quel type d'agriculture », dans une ambiance détendue.

« Notre volonté c'est d'aider l'agriculture mais pas n'importe quel type d'agriculture », a déclaré à l'AFP Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV). La chef de file des écologistes était accompagnée notamment du coprésident des députés EELV François de Rugy et du patron des sénateurs écologistes Jean-Vincent Placé. « Nous avons rencontré l'ensemble des structures du monde agricole : les agriculteurs, les éleveurs, toutes tendances confondues », a-t-elle ajouté. « Avoir un groupe parlementaire fait aussi qu'ils (les agriculteurs) ont envie de discuter avec nous, parce que nous avons des agriculteurs dans nos deux délégations », a souligné Emmanuelle Cosse.

Les écologistes se souviennent encore de l'accueil houleux de Dominique Voynet en 1999. L'écologiste alors ministre de l'Environnement n'avait pu rester que brièvement au salon de l'agriculture sous les huées et les insultes. « On est aujourd'hui des vrais interlocuteurs pour le monde agricole », s'est réjoui auprès de l'AFP Jean-Vincent Placé. « On nous interpelle sur la question du loup, sur la question du foncier et quand on voit auprès des jeunes agriculteurs l'accueil convivial qu'on a reçu, il y cinq ou six ans, ça n'aurait pas du tout été ça », a-t-il ajouté. « On est ici pour montrer qu'il y a une vraie rénovation de l'action politique des écologistes », a-t-il précisé.

La délégation a ainsi visité les stands de la FNSEA, les Jeunes agriculteurs ou encore la Confédération paysanne. « Nous n'avons pas peur de discuter des sujets difficiles : le loup, les pesticides... au contraire, c'est important », a souligné Emmanuelle Cosse. « Dans la transition écolo, la question d'une agriculture bio liée à l'agro-écologie est extrêmement importante en termes de qualité de la production et en termes de qualité d'emplois. Il y a vraiment un gisement important d'emplois. Il faut aussi qu'on aide ce milieu agricole qui est aussi souvent noyé par un autre milieu agricole plus intensif, industriel », a-t-elle ajouté.

La délégation a déambulé pendant trois heures avant de se « répartir dans le salon ». Les écologistes ont également croisé le ministre du Développement Pascal Canfin, lui-même membre d'EELV. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous