Sortir de la crise #4 Xavier Beulin : « Il faut des outils de refinancement global des exploitations »

Terre-net Média

Quatrième volet de notre « tournée » syndicale : la Fnsea défend un « refinancement global des exploitations », avec la réassurance d’un financeur public comme la Banque publique d’investissement. Xavier Beulin estime aussi qu’il faut accompagner les producteurs « qui ne supporteront pas un endettement supplémentaire ».

P our pallier les « 4 à 5 milliards d’euros de pertes » accumulées par les exploitations agricoles depuis le début de la crise agricole , la FNSEA demande, outre de nouvelles mesures « traditionnelles » d’urgence, des outils pour le «  refinancement global des exploitations agricoles ».

Pour refinancer les exploitations, « il nous faut obtenir un fonds de garantie ou de réassurance supporté par les pouvoirs publics, par la BPI par exemple, ou par d’autres concours financiers, pour que les banques puissent proposer un refinancement au plus grand nombre d’agriculteurs ». « On doit avoir une gamme de produits en direct avec les banques, pour que ce soit plus rapide. Car passer 150 000 à 200 000 dossiers en cellules d’urgence est impensable », explique Xavier Beulin.

[Video] Xavier Beulin: « Il faut des outils de refinancement global des exploitations »

La FNSEA participe ce mercredi 31 août à un « conseil de l’agriculture française » avec l’APCA, le CNMCCA (ndlr, Confédération regroupant  la MSA, Crédit agricole, Groupama et Coop de France) pour s’accorder sur de nouvelles revendications auprès du gouvernement. Le syndicat compte bien présenter et défendre ses revendications lors de son « meeting syndical » qu’il organise jeudi 1er septembre à Lamotte-Beuvron, dans le Loir-et-Cher. « Au niveau social, on doit aussi disposer d’outils permettant à des exploitants, soit d’anticiper un départ à la retraite, soit d’envisager une reconversion professionnelle, car certains ne pourront pas supporter un endettement supplémentaire ».

« Ma candidature ? Je n’ai pas le temps d’y penser »

[Vidéo] Xavier Beulin: « Ma candidature ? Je n’ai pas le temps d’y penser »

Le meeting de la FNSEA évoquera évidemment l’avenir de la Pac, ordre du jour du conseil des ministres européens de l’agriculture, conviés à Chambord par Stéphane Le Foll. « La Pac n’a plus de cap stratégique. Il faut remettre tous les sujets sur la table : systèmes assurantiels, verdissement des aides, normes, etc. »

Mais le débat agricole européen sera probablement perturbé par les prochaines élections présidentielles et législatives de 2017. La FNSEA, quant à elle, renouvellera son équipe nationale. A l’inverse des candidats à l’Elysée, Xavier Beulin assure ne pas penser – ou pas encore – à sa réélection à la tête de la FNSEA. « Non, car je n’ai pas le temps d’y penser. Je me prononcerai sur ce sujet en début d’année. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous