Agriculture biologique
Face à la dégradation du marché, la Conf’ demande des aides directes urgentes

Malgré la situation difficile dans la filière biologique, peu de mesures ont été mises en œuvre pour accompagner les producteurs en difficulté, regrette la Confédération paysanne, en dehors des soutiens aux campagnes de promotion.

« La Confédération paysanne continue pourtant à récolter sur le terrain les situations très difficiles et à les faire remonter dans les préfectures. Ainsi dans le Grand-Ouest, de nombreux éleveur·euses font état de fortes baisses de trésorerie, pour 2022 par rapport à 2021. Des producteurs·trices travaillent sans rémunération voire à perte, conduisant à beaucoup de désespoir et à d’inévitables cessations d’activité. Nos signaux d’alarme répétés au gouvernement auraient pourtant permis d’anticiper et d’éviter ces situations extrêmes », rappelle le syndicat dans un communiqué du 6 février.

Pour éviter au maximum les arrêts de production, la Conf’ demande donc une aide d’urgence de 15 000 € pour tous les producteurs engagés en agriculture biologique, afin de soutenir les investissements engagés et, au final, maintenir la filière de production.

Inscription à notre newsletter
a lire également

Déja 7 réactions