; Rapide chute de Chicago

Chicago Chicago chute au plus bas depuis quatre mois

Terre-net Média

Une météo plus favorable aux US et les craintes de récession provoquent une lourde chute de Chicago.

Courbe descendanteLe blé SRW à échéance septembre 2022 a diminué de 38 c$/b (©AdobeStock) Les prix des céréales et du soja ont rapidement décroché vendredi soir à Chicago à la veille du week-end prolongé du 4 juillet. Catalysé par des considérations techniques, le mouvement a notamment été provoqué par des prévisions météos plus généreuses en matière de pluies outre-Atlantique.

Ces apports bénéficieraient notamment aux cultures de blé de printemps, de soja et de maïs, actuellement dans une phase critique de développement.

La tendance demeure en outre emportée dans le rouge par les craintes de récession économique qui menacent directement les projections de demande mondiale à moyen terme. La rapide envolée du dollar à l’international tire par ailleurs mécaniquement l’ensemble des cotations US à la baisse.

À la clôture de Chicago, le blé SRW à échéance septembre 2022 a diminué de 38 c$/bu, à 8,46 $/bu. Le maïs à terme décembre 2022 s'est relâché de 12,25 c$/bu à 6,08 $/bu. La fève de soja à livraison novembre 2022 a reculé de 62,75 c$/bu, à 13,95 $/bu.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média