Euronext Le blé en progression en raison d'une très forte demande

AFP

Les prix du blé reprenaient mardi leur progression, au lendemain d'une séance marquée par une consolidation des cours et un petit tassement des prix, dans un contexte porteur en raison de la demande très forte.

« On est sur de gros rythmes de chargement dans les ports français », soulignait Nathan Cordier, analyste au cabinet Agritel. « On va finir sur des niveaux de stocks bas en France, le plus bas niveau depuis la saison 2013-2014 », poursuivait Nathan Cordier.

Cette situation tendue, sur l'échéance rapprochée, relançait l'intérêt des acheteurs pour la prochaine campagne et permettait au marché européen d'évoluer à contre-courant du marché américain.

Sur un plan climatique, les météorologistes affichent une probabilité d'un effet El Nino (phénomène météorologique favorisé par le réchauffement climatique) entre 60 et 80 %. Il aurait pour conséquence principale une période de déficit hydrique qui pourrait affecter principalement l'Australie, qui va débuter ses semis de blé dans quelques semaines, relatait le cabinet Agritel.

Vers 13h00 (12h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait 75 centimes d'euro sur l'échéance rapprochée de mai à 189,50 euros, et 1,25 euro sur celle de septembre à 177,50 euros, pour un peu moins de 8 500 lots échangés. La tonne de maïs, elle, était à l'équilibre, inchangée sur le contrat de juin à 170,50 euros et en progression de 25 centimes d'euro sur celui d'août à 174 euros, pour quelque 160 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous