Moissonneuse batteuse Claas 50 000e Lexion, la Claas !

Terre-net Média

50 000 exemplaires vendus en 21 ans pour la moissonneuse-batteuse Lexion. Pour l’occasion, un exemplaire spécial va sillonner l’Europe. Un peu d’histoire…

La 50 000e Lexion sort de l'usine Claas21 ans après son lancement, Claas a fabriqué 50 000 Lexion. (©Claas)

50 000 : c’est le nombre de moissonneuses-batteuses Lexion sorties de l’usine Claas en 21 ans ! Rien d’étonnant à ce qu’elle soit devenue l’emblème de la marque. 50 000 est vraiment le chiffre de cette moissonneuse. Pour fabriquer la 50 000e Lexion, le puzzle compte plus de 50 000 pièces, 4 000 m de câbles électriques et 215 m de conduites hydrauliques. Un modèle unique qui va sillonner l’Europe dans les mois à venir pour être présenté dans les salons. Et pour fêter cet anniversaire, la batteuse arborera un design spécial.

La première Lexion, la série 400, est sortie en 1995, après une dizaine d’années de recherche et développement. Le batteur de 600 mm, l’APS et le système de séparation à rotors Roto Plus offrent alors aux agriculteurs de nouvelles performances. Les ingénieurs d’Harsewinkel en Allemagne attachent une grande importance au confort des utilisateurs. Ils ont donc imaginé une  cabine silencieuse, confortable et intuitive. De plus, les systèmes de guidage GPS Pilot et Laser Pilot simplifient la conduite de la machine.

Grâce à ce modèle, Claas crée un segment haut de gamme pour l’agriculture. En 2001, le 10 000e exemplaire fabriqué est une Lexion 480 de 415 ch, équipée de chenilles Terra Trac. Son débit dépasse alors les 40 t/h en céréales. En 2003, la série 500 fait son apparition et seulement deux ans après, la série 600 arrive. Le débit a presque doublé, atteignant les 70 t/h (toujours en céréales). 2010, les plus gros engins jamais construits voient le jour : c’est la série 700. Côté vitesse, le constructeur annonce une pointe à 40 km/h (dans les pays où cette vitesse est autorisée).

Vu le poids de ces machines, dont la barre de coupe peut atteindre 12,3 m, les chenilles Terra Trac sont nécessaires pour préserver la structure des sols. La technologie prend place à bord. Télématics transfère les données de rendement géolocalisées directement sur l’ordinateur de l’exploitant, grâce à une connexion GSM.

Claas Lexion 480En 1995, la Lexion avait nécessité une dizaine d'années de recherche avant d'être commercialisée. (©Claas)

En 2013 enfin, l’histoire de la moissonneuse-batteuse Claas pose un nouveau jalon : une trémie de 13 500 l orne désormais la Lexion 780. En outre, elle est équipée d’une aide à la conduite automatique appelée Cemos Automatic. Ainsi, le logiciel règle la machine selon les consignes données par l’agriculteur et trouve rapidement le réglage optimal de l’engin.

En 2015, le jury du concours Machine de l’année couronne la Lexion au salon Agritechnica, le plus gros évènement mondial des agro-équipements. Une victoire liée au système de compensation de dévers 4D et au contrôle automatique du flux de récolte.

Burghard Kaufmann, agriculteur dans la région d'Osnabrück (Allemagne), résume ainsi le succès de la Lexion et des moissonneuses Claas en général : « Mon père a acheté la première moissonneuse-batteuse Claas au début des années 60. Depuis, nous avons toujours travaillé avec des machines de la marque ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous