Charrue semi-portée Le nouveau fleuron de la gamme Amazone s'appelle Tyrok 400

Terre-net Média

Disponible en version 7, 8 et 9 corps, la gamme semi-portée Amazone Tyrok 400 est conçue pour les tracteurs jusqu'à 400 ch. De conception solide, elle garantit la précision du labour. Sans oublier les fonctions permettant d'accroître le confort d'utilisation et de réglage de l'outil. Labourer les yeux fermés devient presque possible.

Amazone Tyrok 400La tyrok 400 est le nouveau fleuron de la gamme de charrues semi-portées chez Amazone. (©Amazone)

Avec sa Tyrok 400, Amazone dévoile sa charrue semi-portée dont la conception est nouvelle. Au choix, trois modèles de 7, 8 ou 9 corps. De quoi occuper les tracteurs jusqu'à 400 ch de puissance. Le constructeur annonce des performances supérieures, un travail irréprochable et une stabilité accrue. Sans oublier le confort de l'opérateur grâce aux réglages simplifiés.

Le nouveau corps de labour, baptisé SpeedBlade, possède une étrave de versoir brevetée. Il se caractérise par son faible niveau d'usure dont le point principal se déporte vers le centre du versoir. Pour cela, il suffit d'augmenter la vitesse de travail, en labourant entre 6 et 10 km/h.

Zone principale d'usure déplacée sur l'étrave

Du coup, le point d’usure du corps se situe sur l’étrave du versoir et non pas dans la zone du versoir à claires-voies ou du corps plein. Sur cette charrue, il suffit donc dans un premier temps de remplacer l’étrave du versoir en cas d’usure. Des économies importantes liées à l'usure des pièces.

Autre détail : la pointe du soc recouvre la lame, ce qui protège le point de jonction. Aucun débris végétal, ni morceau de ficelle, ne pourra rester coincé. En outre, le porte-corps ouvert empêche, grâce à sa forme, la terre de se coller en dessous. La faible puissance requise par le corps de labour est ainsi conservée.

Le constructeur utilise son procédé de trempe ©plus, qui prévoit l'adjonction de carbone lors de la fabrication des pièces d'usure. Sur le versoir par exemple, la face avant gagne de la dureté tout en bénéficiant d'une surface lisse, ce qui allonge sa durée de vie. La face arrière reste relativement souple, pour mieux résister aux chocs.

Fond de raie adapté aux pneus larges

La gamme SpeedBlade compte différentes formes de claires-voies et de corps pleins pour s'adapter aux conditions de l'exploitation. Leur conception demande aussi moins de puissance de traction, et limite donc la consommation de carburant. En option, la marque propose des pointes HD, adaptées aux conditions très difficiles, ou des pointes amovibles rotatives. Le large dégagement du fond de raie intéressera forcément ceux qui ont équipé leur monture de pneus larges.

Le châssis à poutre rectangulaire est en acier à haute résistance, un tube de 200 x 150 x 10 mm de section, qui offre davantage de stabilité à l'outil. Il ne se déforme pas au travail, même avec des charges importantes. De quoi garantir la régularité de la profondeur et de la largeur de travail.

À souligner le dispositif SmartTurn : lors du retournement, le débit hydraulique est réduit de moitié en fin de course. L'effet d'amorti préserve le matériel et le confort de l'opérateur. Cependant, faire demi-tour ne demande pas plus de temps, le cycle de retournement dure 9 s.

Question sécurité, la version non-stop hydraulique est disponible en option. Grâce au vérin hydraulique, le corps est ramené au sol en douceur, là encore pour préserver l'outil. La pression de déclenchement diminue avec l'augmentation de la hauteur de relevage. Selon les conditions, la force de déclenchement peut atteindre 2 t ; elle peut être réglée en continu et de façon centralisée ou décentralisée pour chaque corps.

Ajustement automatique de prise de raie du premier corps

En standard, la charrue bénéficie du réglage mécanique de la largeur de labour. Celle-ci peut s'ajuster hydrauliquement si l'agriculteur opte pour cette option à l'achat. Dans ce cas, il peut le faire directement depuis la cabine du tracteur. L'ajustement automatique de prise de raie du premier corps, la fonction AutoAdapt, améliore le confort et la précision d'utilisation. Résultat : la prise de raie du premier corps est pilotée par l'hydraulique, et ceci automatiquement. Dans les pentes, ou si un raccord est nécessaire, tout est plus simple.

Pour gérer la profondeur de travail, deux possibilités : mécaniquement ou hydrauliquement. Il faut adapter la position de la roue, dont la suspension hydropneumatique de série limite les oscillations et absorbe les à-coups. Pour régler la ligne de traction, l'agriculteur modifie la position des supports d'attelage. En minimisant les contraintes de traction latérale, les économies augmentent en termes de carburant. 

Report de charge hydraulique pour plus de capacité de traction

En option, la Tyrok peut être équipée d’un amplificateur de traction pour limiter le patinage. Les ingénieurs installent un vérin hydraulique dont le rôle est de transférer du poids sur l’essieu arrière du tracteur. De quoi augmenter sa puissance de traction, et donc encore une fois limiter la quantité de carburant avalée. 

Des options sont disponibles pour adapter l'équipement au parcellaire de l'exploitant : rasette, déflecteur améliorent par exemple l'incorporation des résidus. Le contre sep est idéal dans les sols pierreux et lourds. Il protège contre l’usure des arêtes de l’étrave du versoir et découpe des dos de sillons de façon nette. Des coutres circulaires peuvent aussi être installés sur le dernier corps, en vue d'augmenter davantage le dégagement de raie. Et pour rappuyer en un seul passage le labour, le constructeur propose son bras pivotant pour atteler un rouleau.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous