Prix des carburants Le prix du GNR a déjà augmenté de 38 % en 3 ans...

Terre-net Média

Le prix du GNR (gazole non routier) dépasse les 1 euro le litre chez plusieurs distributeurs. L’augmentation est forte depuis quelques mois et suit les cours du pétrole. Celui-ci est à la hausse depuis un an et les conditions sont propices à la poursuite de l’augmentation. Bien que le cours du Brut ne soit pas le seul facteur qui influe sur le prix du GNR, il est l’une des principales composantes de sa méthode de calcul. Certains analystes estiment que le prix devrait continuer à progresser dans les mois et années à venir.

D ébut octobre, les dépêches d’agences de presse pleuvent pour annoncer que le baril de pétrole est à son plus haut niveau depuis 2014 . Mais le plus alarmant est la tendance à la hausse depuis plus d’un an. Selon l'agence Reuters, « le baril de Brent de mer du Nord a dépassé 85 dollars pour la première fois depuis novembre 2014, soutenu par la perspective de l'entrée en vigueur des sanctions américaines visant l'Iran, le troisième producteur de l'Opep, qui risquent de peser sur l'offre globale. »

Certains experts commencent à parler de la barre des 100 $ le baril pour bientôt. En effet, selon eux, l'Arabie saoudite refuse de produire plus de pétrole. L’offre est ainsi limitée, influant sur le cours à la hausse. De plus, l’actualité de la crise alimentaire que traverse le Venezuela pèse sur le cours.

Toutefois, d’autres spécialistes sont plus optimistes et parlent d'une stabilisation autour de 80 $ le baril. En effet ils expliquent que la croissance mondiale ralentit et donc que la demande augmente faiblement, tirant les cours vers le bas.

Le prix a augmenté de 38 % en 3 ans pour le GNR

Rassurons-nous ! Si le record du prix d’un baril de pétrole date de 2008 avec presque 140 $ le baril, à ce jour, nous en sommes encore loin avec nos 80 $. Pourtant, en 3 ans, le prix du GNR pour des livraisons inférieures à 5 000 litres a progressé de 38 % selon les chiffres de la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC) du ministère de la Transition écologique et solidaire. Le prix du GNR est en effet passé de 0,68 euro le litre en août 2015 à 0,94 euro en août 2018. Sur la même période, le prix du baril de Brent est passé de 46 à 72 dollars soit une augmentation de 55 %. Pourtant en 2014, alors que le prix du baril flirtait avec les 100 $, le cours du GNR était comparable à celui des derniers jours.

Quels sont les paramètres qui influent sur le cours du GNR ?

Selon Total, le prix du GNR est certes contrôlé en partie par le cours du baril de pétrole, mais la parité euro/dollar influence également ce prix. À ces deux facteurs volatils, il faut ajouter la marge du raffineur et le prix de livraison jusqu’au domicile. À ces différents coûts, il faut évidemment ajouter les taxes nationales que sont : la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques et la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) .

L’agriculture conserve un avantage sur les taxes mais pas le BTP

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé mardi 18 septembre son intention de supprimer l'avantage fiscal sur le gazole non routier dans les travaux publics. « L'impact sera grand pour le BTP, et plus spécifiquement pour les travaux publics, gros utilisateurs d'engins motorisés sur les chantiers. La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) estime que ce sont entre 467 et 547 millions d'euros d'aides pour ce seul secteur qui partent en fumée » ont annoncé nos confrères du Moniteur matériel.  

Heureusement, lors de la présentation du budget de l’agriculture pour 2019, le ministre a annoncé que le secteur agricole sera exempté de la hausse de la TICPE sur le gazole non routier (GNR) . Le taux réduit de TICPE sera ainsi toujours applicable en 2019 pour les activités agricoles.

En tout cas, si cela n’est pas encore fait, pensez à faire une demande de remboursement partiel de la taxe intérieure de consommation TIC/TICGN en suivant ce lien :  Demande de remboursement partiel de la taxe intérieure de consommation TIC/TICGN 

À long terme, la demande en pétrole continuera à augmenter avec des pays comme l'Inde qui entame une forte phase de développement. La hausse des prix du GNR sera donc une certitude sur une échelle de temps longue. Le raisonnement pour les économies de carburant est donc à faire aujourd’hui et sera payant demain.

 

Et le coût des carburants à la pompe alors ?

À la pompe, entre fin août 2015 et fin août 2018, le coût du B7 ou Gazole, est passé de 1 095 à 1 458 €. Cela représente une augmentation de 33 %. Sur la même période le E10 ou SP95 a augmenté de 19 %. Sources UFIP

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous