Bilan météo Un été 2021 humide et sombre

Terre-net Média

Le mois d'août est resté frais dans la continuité du mois de juillet. Et comme en juillet, le soleil est resté timide. Le bilan de l'été, dressé par Frédéric Decker, météorologue à MeteoNews, est bien mitigé.

Pluie pendant le foinL'excédent d'eau atteint 24 % sur l'été 2021. (©Pixabay)

En dehors d'une courte période chaude du 11 au 15, ce mois d'août 2021 a connu un temps globalement frais pour la saison. La température moyenne nationale atteint seulement 19,7 degrés pour une normale de 20,5 degrés, soit un déficit de 0,8 degré. Il faut remonter à 2014 pour trouver un mois d'août aussi frais, 18,7 degrés.

Le minimum national a été atteint le 30 à Guéret avec seulement 3,5 degrés. À l'opposé, le maximum du mois sur la France culmine à 40,7 degrés le 15 à Porto Vecchio, en Corse.

Bilan températures été 2021Température moyenne nationale en été en France. (©MeteoNews)

Malgré des mois de juillet et août frais, le bilan des trois mois d'été n'est pas négatif, mais de saison. Le mois de juin chaud, notamment en première quinzaine, sauve les meubles. La température moyenne nationale mensuelle a été de 19,8 degrés, valeur parfaitement conforme à la dernière normale trentenaire. Il faut remonter à 2016 pour trouver un équivalent et à 2014 pour trouver plus frais.

Un été arrosé

Contrairement à juin et juillet, août a renoué avec un temps plus sec, les orages ayant été plus rares et les perturbations plus affaiblies. Le cumul moyen mensuel national est de 31 mm pour une normale de 52 mm, soit un déficit de 40 %. Le précédent mois d'août au moins aussi sec est 2016 avec 23 mm.

Un excédent d'eau de 24 % sur l'été 2021

L'île Rousse et l'île du Levant ont frôlé le zéro pointé : 0,2 mm pour ces deux stations les plus sèches de France en août. Le maximum appartient à Charleville-Mézières : 95,6 mm.

La relative sécheresse d'août n'a pas rattrapé les précipitations importantes de juin et juillet. L'été 2021 a reçu 195 mm de pluie à l'échelon national en moyenne pour une normale de 157 mm. L'excédent atteint donc 24 %. Il faut remonter à l'été 2014 pour un chiffre supérieur avec 214 mm. 14 étés ont été plus arrosés que 2021 depuis 1946. L'été le plus pluvieux reste 1963 et ses 268 mm. Pour mémoire, l'été le plus sec date de 1989 avec 84 mm seulement.

Peu de soleil

Après un printemps ensoleillé, l'été fait grise-mine. Août n'a compté que 219 heures de soleil, chiffre le plus faible depuis 2014 (204 heures). Le record de faiblesse reste 188 heures en août 2002. Épinal est la ville ayant le moins vu le soleil en août 2021 : 144 heures seulement. Le maximum revient à Marseille-Marignane et ses 351 heures.

Un déficit d'ensoleillement de 8 % 

Trois mois sur trois déficitaires cet été : à peine en juin (- 1 heure), le déficit s'est ensuite creusé, respectivement - 35 et - 22 heures en juillet et août. Au final, la France n'a reçu que 673 heures de soleil en moyenne nationale pour une normale de 730 heures, soit un déficit de 8 %. Neuf étés ont été encore moins ensoleillés que cette année depuis 1946. Le record de faiblesse reste 603 heures au cours de l'été 2007. Le record haut reste 911 heures en 1949.

Un été de saison côté thermomètre, mais frais sur les deux mois de grandes vacances. Beaucoup de pluie en prime avec des orages fréquents en juin-juillet et peu de soleil. Un été loin d'être estival, contrairement à une large partie de l'hémisphère Nord où sécheresse et canicule ont sévi.

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média

D'après un communiqué de MeteoNews. Météorologue : Frédéric Decker

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous