; Retour sur la météo de l'été 2022 en france

Bilan météo Un été 2022 hors normes

Terre-net Média

Sans surprise, très chaud du début à la fin, cet été 2022 se hisse très haut dans le classement des étés les plus chauds en France, à coups d'épisodes caniculaires successifs. Pas de record de sécheresse malgré des chiffres bas et un ensoleillement également exceptionnel. MeteoNews dresse le bilan de la saison estivale.

Blé et soleilL'excédent d'ensoleillement atteint 22 % sur l'été 2022. (©Pixabay)

Chaleur forte et durable

Comme juin et juillet (et précédemment mai), août a continué sur la lancée avec des fortes chaleurs récurrentes tout au long du mois. La moyenne mensuelle nationale s'établit à 23 degrés, deuxième valeur la plus forte derrière août 2003 et ses 23,9 degrés. Août a même été un peu plus chaud que juillet (22,6 degrés).

Le minimum national a été atteint à Rueil-la-Gadelière, en Eure-et-Loir, avec 4,1 degrés seulement le 6. À l'inverse, le record de chaleur du mois en France a été de 41,8 degrés le 12 à Durban-Corbières, dans l'Aude.

Les nombres de jours de chaleur et forte chaleur ont été très élevés. Orly comptabilise 31 jours sur 31 de chaleur (25 degrés et plus), ce qui est une première...

Malgré des pics de chaleur voire de canicule encore fréquents, la canicule 2003 reste largement devant en durée comme en intensité.

Le deuxième été le plus chaud derrière 2003

La moyenne saisonnière de l'été est remarquablement élevée en France. Elle est de 22,07 degrés précisément. L'été 2022 est donc le deuxième été le plus chaud derrière celui qui reste la référence, à savoir 2003, pas beaucoup plus chaud au final avec 22,24 degrés de moyenne. En troisième position arrive l'été 2018 avec 21,15 degrés.

Température moyenne nationale en été en FranceTempérature moyenne nationale en été en France (©MeteoNews) 

Encore peu d'eau

Après un mois de juillet record de sécheresse depuis 1946, août a vu le retour de quelques orages sur pas mal de régions. Bien insuffisant pour réellement améliorer la situation, même si les sols de surface ont pu bénéficier d'arrosages permettant un re-verdissement des pelouses.

La France a reçu 38 mm de pluie en moyenne nationale mensuelle pour une normale de 52 mm. Le déficit atteint donc 27 %. Rien d'exceptionnel cette fois-ci pour août, 2016 ayant été largement plus sec (23 mm) et le record revient toujours à août 1991 (21 mm).

Nampcel, dans l'Oise, et Captieux-Rejtons, dans les Landes, sont restés à 0 pointé en août, sans la moindre goutte d'eau. Et c'est à Autrans, en Isère, qu'il a le plus plu avec 184 mm dans le mois pour une normale de 116 mm.

Un déficit de pluie de 25 % sur l'été

Sur la saison estivale, la France a reçu 118 mm de précipitations pour une normale de 157 mm. Le déficit atteint donc 25 %. L'été 2016 avait été un peu plus sec (114 mm) et le record appartient toujours à l'été 1989 et ses 84 mm de pluie. Huit étés ont été plus secs que cette année depuis 1946. Les orages de juin sont l'arbre qui cache la forêt de la sécheresse cette année. Pluies orageuses peu efficaces pour les nappes profondes et n'alimentant que très partiellement les nappes superficielles. Et la sécheresse des mois précédents a continué de peser lourd. 

Il faudra espérer des pluies fréquentes et conséquentes ces prochains mois pour permettre une franche amélioration de la situation.

Ensoleillement remarquable

Sans surprise là encore, l'ensoleillement est resté haut-perché en août. L'astre du jour a en effet brillé 283 heures en moyenne nationale mensuelle (284 heures en 2016 et 301 heures record en 1991). La normale est de 241 heures. L'excédent atteint donc 17 %.

C'est à Marseille-Marignane que le soleil a le plus brillé avec 246 heures de présence, et à Biarritz que les nuages l'ont le plus occulté avec 224 heures.

Sur les trois mois d'été, la France a bénéficié de 894 heures de soleil pour une normale de 730 heures. L'excédent atteint 22 % ! Seul l'été 1949 dépasse ce chiffre avec 911 heures d'ensoleillement. 1976 se place en troisième position avec 882 heures. 

Ensoleillement estival moyen en FranceEnsoleillement estival moyen en France (©MeteoNews) 

Phénomènes marquants

On retiendra par ailleurs des passages orageux relativement fréquents notamment dans le sud et l'est du pays en passant par le Massif Central, et plus particulièrement l'offensive orageuse du 18 août en Corse, occasionnant des vents extrêmement violents, dépassant parfois 200 km/h, provoquant ainsi d'importants dégâts et malheureusement des pertes en vies humaines.

À retenir aussi des feux de forêts record... en majeure partie d'origine humaine (accidentelle ou criminelle). La sécheresse et les conditions parfois venteuses ont fait le reste, permettant à ces feux de s'étendre et s'aggraver très largement...

Un été "de tous les dangers" comme le titraient de nombreux médias. Sans tout à fait atteindre les records de l'été le plus chaud (toujours détenu par 2003), de l'été le plus sec (1989) ou le plus ensoleillé (1949). Mais de très longs mois de sécheresse, depuis août 2021, ont largement compliqué les tâches agricoles et les incendies de forêts. Il reste à souhaiter des pluies conséquentes et récurrentes dans les semaines et les mois à venir pour remplir nos nappes d'eau de surface et profondes. 

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média

Avec MeteoNews.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média