Essais agronomiques Dans le contexte sanitaire actuel, les visites d'essais se réinventent

Terre-net Média

Face au contexte sanitaire actuel, coopératives, négoces et instituts techniques agricoles innovent pour partager aux agriculteurs leurs résultats d'essais et préconisations, présentés habituellement lors des visites d'essais.

Visites d'essais numériquesL'utilisation de la vidéo et des outils numériques devrait rentrer plus intensément encore dans les usages à l'avenir pour valoriser le travail agronomique des coops, négoces et instituts techniques agricoles. (©Arvalis, EMC2, Hautbois, Natup, Noriap, Océalia, Vivescia)

Le mois de juin est habituellement synonyme de visites d'essais pour bon nombre d'agriculteurs. L'occasion pour les coopératives, négoces et instituts techniques agricoles de présenter leurs essais et leurs préconisations. Mais le contexte sanitaire actuel complique l'organisation de ces évènements.

Ainsi, pour ne pas priver les agriculteurs de ce partage d'expériences, les différents acteurs agricoles ont décidé de s'appuyer sur l'usage des outils numériques. Arvalis-Institut du végétal, les coopératives Noriap et Bonneval Beauce et Perche ont, par exemple, proposé des visites virtuelles de leurs essais variétaux :

Cliquez sur le curseur pour lancer la vidéo.

Cliquez sur le curseur pour lancer la vidéo.

Initiatives similaires chez Océalia, EMC2 et NatUP. Pour la coopérative Vivescia, quelques visites d'essais par petits groupes dans les champs ont pu être réalisées, en plus des vidéos et visioconférences.

« De nouveaux modèles de services » pour les agriculteurs

En Mayenne, le négoce agricole Hautbois a même lancé une " plateforme d'essais digitale". Elle donne accès à de multiples vidéos classées par thème : « météo et outils d’aide à la décision, maïs, colza et auxiliaires, blé meunier, système fourrager. De manière simple et rapide, chacun pourra découvrir tous les résultats des tests réalisés en situation réelle », explique le négoce.

Cliquez sur le curseur pour lancer la vidéo.

« La crise sanitaire a ainsi mis clairement en avant les outils du numérique, dans lesquels nous sommes de plus en plus engagés », explique aussi l'Alliance BFC (Bourgogne du Sud, Dijon Céréales, Terre Comtoise) qui a mis en place les E-Rencontres 2020. « Une quarantaine d'expérimentations différentes ont été mises en valeur en 7 h de programme vidéo ».

Fort de cette expérience, « l'utilisation de la vidéo va rentrer plus intensément encore dans les usages pour valoriser le travail de nos coops, notamment agronomique », estime Christophe Richardot, directeur général de l’Alliance BFC. « Même si les circonstances étaient exceptionnelles, cela fait clairement partie des nouveaux modèles de services destinés à nos adhérents agriculteurs pour l’avenir », ajoute Christophe Marcoux, directeur général adjoint de Bourgogne du Sud.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous