Moissons 2016 Premiers résultats inquiétants pour Dijon Céréales

Terre-net Média

Dijon Céréales enregistre des pertes de rendement de 20 % en escourgeon et orge d'hiver, et de 30 % en blé. Seul le colza semble améliorer un peu ce tableau. La coopérative s'alarme de la situation économique critique de ses agriculteurs.

Un chantier de récolte du bléEn blé, les premières estimations sont de 50 q/ha pour Dijon Céréales (©Terre-net Média)

En Bourgogne-Franche-Comté, comme sur une grande majorité du territoire national, les fortes précipitations cumulées aux faibles températures et au manque de luminosité ont affecté le développement des cultures jusqu’au début de l’été.

Alors que la moisson est à mi-chemin, la coopérative Dijon Céréales s'inquiète des premiers résultats. Parlant de "séisme" pour la production régionale, elle déplore des volumes d'escourgeon, d'orge d'hiver et de blé très décevants, auxquels viennent s'ajouter des prix de céréales qui restent bas.

« Les pertes de rendement en orges d’hiver et escourgeons seront de l’ordre de 20 % et ce, dans tous les secteurs. On parviendra péniblement à 50-55 q/ha de moyenne sur l’ensemble de la coopérative », indique Pascal Demay, directeur terrain et céréales de Dijon Céréales. Les premières livraisons de blé laissent également présager une récolte en forte baisse, avec une estimation de 50 q/ha en moyenne, soit 30 % de moins que l’année dernière. « Si nous pressentions un risque réel depuis début juin, nous ne pensions pas atteindre cette situation critique », poursuit Pascal Demay.

Un travail de silo important

La qualité des céréales devrait néanmoins être au rendez-vous, notamment le taux de protéines et les critères technologiques pour le débouché meunerie. La coopérative envisage un travail de silo important - nettoyage, tri, voire calibrage - afin de se mettre au mieux en conformité avec les attentes de la filière. Autre point positif à noter, la récolte se déroule pour le moment dans des conditions météorologiques très favorables.

Seul le colza semble pouvoir compenser un peu ces résultats décevants, particulièrement sur le secteur sud de Dijon céréales. Mais les rendements resteront probablement en dessous du niveau pluriannuel pour cette culture, notamment sur la zone nord, où un net recul est à noter.

La coopérative tire la sonnette d'alarme concernant la situation économique des exploitants des zones à potentiel moyen de Bourgogne-Franche-Comté, qui ont déjà été pénalisés lors des exercices précédents.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous