Moisson 2015 18 mois de préparation chez Axéréal pour 40 jours de récolte

Terre-net Média

La coopérative Axéréal stocke 90 % de sa récolte de céréales dans les 350 silos de la région Centre. Pour faire face au grand rush, une organisation rigoureuse est primordiale. Entre plans prévisionnels, contractualisation, stockage et logistique, rien n’est laissé au hasard… ou peut-être seulement les rendements.

En près de quarante jours, 2.6 à 3 millions de tonnes sont collectées avec une seule priorité: valoriser la récolte En près de quarante jours, 2,6 à 3 millions de tonnes sont collectées avec une seule priorité : valoriser la récolte. (©Terre-net média)  

C haque année, Axéréal collecte 5 millions de tonnes de grains dont 4,7 millions en France. 60 % de la collecte se réalise l’été sur une quarantaine de jours. La moisson doit être bien organisée, la coopérative la prépare donc plus d'un an et demi à l’avance.

Pierre Toussaint, directeur de la collecte chez Axéréal Pierre Toussaint, directeur
de la collecte chez Axéréal
(©Tnm) 

Tout d’abord, l’assolement est défini : répartition des surfaces par espèces et variétés. « Nous présentons nos essais variétaux et identifions les besoins de nos clients et des agriculteurs », explique Pierre Toussaint, responsable de la collecte, du marketing et de la qualité. 75 % du territoire couvert par Axéréal a une variabilité agronomique de 25 %.

Après avoir réalisé les plans d’ assolement et de multiplication de semences, les contrats filières sont proposés. Il s’agit ensuite de déterminer les volumes prévisionnels.

« Nous proposons des offres de contractualisation dès décembre afin de déterminer la quantité qui devra être collectée en juillet. A cette époque, 30 % de la collecte est engagée, tant au niveau qualitatif que quantitatif », indique Pierre Toussaint.

Après avoir déterminé les surfaces et les rendements prévisionnels, la coopérative prévoit un "allotement" prévisionnel.

Il lui permet d’évaluer les besoins humains, matériels et logistiques. Pour 2015, Axéréal a embauché 600 saisonniers. Au total, 1.400 salariés sont sur le terrain. A la moisson, 480 camions transportent du grain chaque jour soit 70.000 tonnes transférées.

Plus de peur que de mal

Cyril Gouache, directeur logistique chez Axéréal Cyril Gouache, directeur
logistique chez Axéréal
(©Tnm)

Ce plan prévisionnel est ensuite revu chaque mois jusqu’en mai. « Cette année, la sécheresse est apparue fin juin. Nous ne l’avions pas prévue dans notre modèle. Cependant, les variations de rendements ne sont pas si importantes que nous l'aurions pensé. En moyenne, sur notre territoire, les rendements en blé vont de 65 à 85 q/ha. Quant à la qualité, la sécheresse ne l’a pas détériorée. L’année sera moins bonne qu’en 2014 mais, en général, nous nous en sortons plutôt bien », affirme Cyril Gouache.

Débutée au 24 juin et en avance de huit jours, la récolte d'été était réalisée à 90 % chez Axéréal au 23 juillet.

« La récolte dure une vingtaine de jours par région. Avec des machines de plus en plus performantes, nous perdons une journée de moisson effective chaque année et ce, depuis dix ans » constate-t-il. Durant ce pic d’activité, les silos doivent répondre à la cadence effrénée, stocker dans un temps minimum et enfin constituer des lots de manière à répondre aux besoins des clients le plus rapidement possible.

« Nous investissons durablement dans des compétences et dans des moyens de stockage pour répondre à la demande de nos clients nationaux et internationaux et ainsi valoriser la production que nos adhérents nous confient », explique Jean-François Loiseau, président d’Axéréal.

4,5 millions d'euros investis dans le stockage

Le silo de Coulombs accueil l'été jusqu'à douze espèces différentes Le silo de Coulombs accueil l'été jusqu'à
douze espèces différentes (©Terre-net média)
Le silo de Coulombs (en Eure-et-Loir) dispose d'une capacité de stockage de 34.800 tonnes répartie en 30 cellules de capacités différentes. Les agriculteurs livrent au total 32.000 tonnes chaque année à ce silo. Au 23 juillet, onze cellules étaient remplies entièrement. Ici, la coopérative stocke douze produits différents.

Guillaume Besson, responsable des silos du secteur de Nogent le Roi, a embauché deux saisonniers pour répondre aux besoins des agriculteurs et des clients. « Pour avoir des qualités de grain raisonnables, nous effectuons parfois des mélanges de variétés », admet-il.

La coopérative investit chaque année 4,5 millions d’euros dans le stockage des grains dans le but d’améliorer le débit au moment de la moisson.

A lire aussi :

C'est parti pour les moissons 2015 ! Moment fort de la saison agricole, retrouvez ici les articles sur la moisson.

Sondage en ligne -  En orge, les bons rendements sont majoritaires

Récolte 2015 - Recul des productions de blé en Allemagne et Roumanie

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous