Moisson 2015 Brulant début de récolte pour Jérémy Voisin

Terre-net Média

Céréalier dans le Perche, Jérémy Voisin se souviendra de sa moisson 2015. La parcelle d’orge qu’il était en train de récolter a soudainement pris feu, embrasant rapidement une dizaine d’hectares. Mais de bons réflexes et la solidarité de ses voisins agriculteurs ont permis de sauver la moitié du champ et, surtout, les habitations attenantes.

Jeune céréalier installé avec son père à Ceton, dans le Perche, Jérémy Voisin se souviendra longtemps de son début de moisson 2015. Pour son premier jour dans la cabine de sa moissonneuse-batteuse, vendredi 25 juin,  l’agriculteur a assisté, impuissant, à un incendie qui a ravagé plus de la moitié d’un champ d’orge.

« Il était environ 18 heures. Avec la moissonneuse, j’étais revenu à hauteur du tracteur attelant la remorque, que conduisait mon père. Soudain, nous avons aperçu une importante fumée à l’autre bout de la parcelle, explique Jérémy Voisin.

En quelques minutes, avec un air très sec, la parcelle de 20,5 ha s’embrase au gré des rafales de vent. « Il n’y a aucun impact sur la moissonneuse, mais un caillou a dû frotter contre la barre de coupe et faire un étincelle. » Les  conditions météo très sèches ont malheureusement fait le reste.

Vidéo: Incendie de culture dans le Perche - Les flammes progressent à vive allure

« Nous avons aussitôt appelé les pompiers. Trois casernes se sont mobilisées en une quinzaine de minutes. »

Déchaumage express, le bon réflexe

Le céréalier a eu également le réflexe de contacter ses voisins agriculteurs. Ces derniers sont arrivés assez vite avec trois déchaumeurs, pour faire le plus rapidement possible des bandes tampons au plus près des flammes et ainsi contenir le feu. « Certains sont venus aussitôt sans que je les appelle. » Un autre agriculteur est arrivé avec sa tonne à lisier remplie d’eau. « Avec le vent, une longère à côté de notre maison d’habitation était menacée. J’ai eu peur que le feu s’en approche. » Pour prévenir les risques, les pompiers ont arrosé abondamment les haies à proximité.

Sur les 20,5 ha que compte la parcelle, 11 ha sont partis en fumée, dont près de 4 ha d’orge encore sur pied. Mais sans l’action et la réactivité des pompiers et des agriculteurs, « tout le champ y serait passé. Voire même les habitations. »

Chez Jérémy Voisin, une moissonneuse quatre roues motrices pour battre les parcelles en forte pente

En août 2013, la rédaction de Terre-net avait rencontré Jérémy Voisin, sur son exploitation, en pleine moisson. L'agriculteur venait de s'équiper d'une toute nouvelle moissonneuse-batteuse New Holland, équipée d'un pont arrière pour accéder aux parcelles en forte pente.
A voir : Reportage - Sur les pentes du Perche, quatre roues motrices indispensables

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous