Paroles de lecteurs Foncier agricole : les Chinois refont parler d'eux

Terre-net Média

Alors que les Chinois ont encore acheté 900 ha de terres agricoles dans l'Allier, les lecteurs de Terre-net semblent moins indignés que lorsqu'ils avaient acquis 1 700 ha acquis il y a deux ans dans l'Indre. « Dans les autres secteurs, on fait pas tant d'histoires quand des étrangers achètent des entreprises françaises », reconnaît Pierre. Si nous pouvons exporter en Chine, cela peut être bénéfique, estime Koiça. D'autres prétendent même accueillir ces investisseurs à bras ouverts en raison de la crise agricole, certains pour partir à la retraite plus vite. D'ailleurs, « quelle différence entre les Chinois et les grosses structures qui bouffent tout », conclut C'est pas d'hier.

paroles de lecteurs terres agricoles« Vu la situation catastrophique de la France, les investisseurs étrangers seront bientôt les bienvenus ! », lance Lucide. (©Watier-Visuel // Création Terre-net Média)

Maxens : « 900 ha et on déplore ne rien pouvoir faire... Par contre, si vous avez 140 ha et que vous voulez en reprendre 20 à une cousine au 4e degré, beaucoup de monde vous mettra des bâtons dans les roues. D'autant que vous n'aurez pas les moyens d'engager un bon juriste pour contourner les lois ! »

Mouarf : « Les investisseurs étrangers (hollandais, suisses, allemands entre autres) viennent en France parce que le foncier y est très nettement moins cher que chez eux. La Chine, elle, n'a pas assez de terres agricoles. Elle va donc en chercher à l'étranger, surtout en Afrique et à Madagascar. »

Maxens : « (...) L'intérêt pour la Chine est de s'assurer de pouvoir nourrir sa population. Il me semble que les Chinois ont déjà un prix minimum garanti supérieur au prix d'intervention en Europe. »

Pierre : « Dans les autres secteurs, on fait pas tant d'histoires quand des étrangers achètent des entreprises françaises. Des investisseurs qui achètent un aéroport ou un club sportif, tout le monde trouve ça normal. Alors pourquoi pas en agriculture ? »

Koiça : « Laisser des terres aux Chinois contre la garantie que les productions soient exportées en Chine, c'est pas si bête que ça. Et si finalement vendre une partie de nos capacités de production aux Chinois, pour exporter vers ce pays, était la solution pour enlever des volumes sur le marché français et européen ? »

Lucide : « Vu la situation catastrophique dans laquelle se trouve la France, les investisseurs fonciers étrangers seront bientôt les bienvenus ! »

Ni Hao Minh : « Je trouve cela plutôt positif que les Chinois continuent d'acheter nos terres. Cela permettra aux propriétaires, qui cèdent leurs terrains, de se faire un pécule et d'améliorer leur retraite. »

Frédérique : « Bienvenue amies et amis chinois ! Achetez nos terres à un très bon prix et nous pourrons prendre notre retraite ! Et être enfin heureux... Fini les dettes, les prêts, la misère ! De toute façon, nos enfants se fichent pas mal des terres. »

« Pas sûr qu'ils reprennent nos exploitations laitières... »

Pirate 59 : « Il faut qu'ils viennent nous voir dans le 59. Les terres sont bien meilleures à frontière de la Belgique, en Thiérache. S'ils veulent, je veux bien travailler pour eux au Smic !!! Cela fera du bien à la FNSEA et à la Safer, cela remettra les pendules à l'heure !!! »

The germs : « Les Chinois viennent aussi chercher du lait... Bien sûr, ce n'est pas aussi simple, mais ils investissent quand même. »

Prudence : « Dans la transformation. En revanche, je ne suis pas sûre que les Chinois reprennent nos exploitations laitières... » 

C'est pas d'hier : « Après tout, ce n'est pas d'hier car une grosse structure qui veut tout bouffer et un Chinois, c'est pareil, peut-être même que les Chinois sont moins c... »

The germs : « En tout cas, ça en dit long sur les investisseurs étrangers qui ne se posent pas de questions quant à l'avenir de l'agriculture alors que pour nous, les "petits agris", cet avenir semble bien incertain et, chaque jour, nous slalomons entre de multiples difficultés, difficultés que l'on nous impose parfois. Soyons positifs : si les Chinois investissent dans l'agriculture, c'est que ça doit valoir le coup... »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous