Fioul, gaz, électricité… L’efficacité énergétique des exploitations a augmenté de 40 % en 40 ans

Terre-net Média

Les produits pétroliers représentent 70 % de la consommation d’énergie du secteur agricole en France et les énergies renouvelables, 4 % du total. Le fioul domestique constitue à lui seul près de la moitié de cette consommation.

Enquête sur les consommations et les productions d’énergie dans les exploitationsEnquête sur les consommations et les productions d’énergie dans les exploitations
(©Ssp/ministère de l'Agriculture)

«Les produits pétroliers représentent la majeure partie (70 %) de la consommation d’énergie du secteur agricole en France. Et le fioul domestique constitue à lui seul près de la moitié de la consommation d’énergie des exploitations » selon une étude du service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture.

« Les autres produits issus du pétrole se partagent entre le gaz de pétrole liquéfié (Gpl, 6 %), le gazole non routier (5 %) et les carburants routiers : 9 % pour le gazole et 1 % pour l'essence. Hors produits pétroliers, l’électricité constitue le premier poste énergétique (18 %), suivie par le gaz naturel (8 %). Les énergies renouvelables ne représentent quant à elles que 4 % du total. Il s’agit souvent d’une autoconsommation de bois ou de biomasse produits directement par l’exploitation.

Rapportée au produit intérieur de l’agriculture, la consommation d’énergie des exploitations agricoles est de 132 tep par million d’euros (M€) de valeur ajoutée en 2011, contre 213 tep/M€ en 1970. » L’efficacité énergétique des exploitations a donc augmenté de 40 %. 

L’alimentation des tracteurs et des engins automoteurs est l'utilisation la plus consommatrice d'énergie, avec 2.090 ktep en 2011, soit 53 % de la consommation totale de l’agriculture. Viennent ensuite les bâtiments d’élevage et les serres et abris hauts, avec respectivement 430 ktep (11 %) et 400 ktep (10 %).

Le fioul domestique, principale énergie consommée

Les exploitations spécialisées en grandes cultures, nombreuses et fortement utilisatrices de tracteurs, sont celles qui utilisent le plus d’énergie en 2011 : elles totalisent 1.040 ktep d’énergie consommée. Suivent ensuite les exploitations de polyculture et d’élevage (640 ktep) et les exploitations bovines spécialisées dans le lait (520 ktep).

Mais si l'on rapporte la consommation d'énergie à la valeur marchande de la production, les trois activités principales les plus intensives en énergie sont le maraîchage-horticulture (108 ep/M€ de produit brut standard (Pbs) – définitions), l’élevage bovin orienté vers la viande (107 tep/M€) et les grandes cultures (106 tep/M€). 

À l'exception notable du maraîchage/horticulture, l'énergie la plus consommée est le fioul domestique. Celui-ci représente deux tiers de la consommation dans les exploitations dont l’activité principale est l’élevage de bovins pour la viande.

Les exploitations spécialisées dans les bovins (élevage/viande, lait, ou lait/élevage/viande) d'une part, et celles spécialisées dans les grandes cultures, ont des structures de consommation d'énergie très proches. Le fioul domestique y représente plus de la moitié de la consommation, l'électricité environ 15 % et le gazole environ 8 %. Aucune de ces exploitations ne consomme de gaz naturel. Les exploitations spécialisées en ovins, caprins et autres herbivores possèdent une structure de consommation comparable mais dans ces dernières, le gazole occupe une place plus importante au détriment du fioul domestique. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous