Manifestation Le local d'Eelv Midi-Pyrénées couvert de fumier à Toulouse

Afp

Toulouse, 5 nov 2014 (AFP) - Le local d'Europe Écologie-les Verts (Eelv) à Toulouse a été couvert mercredi après-midi de fumier et de lisier en marge de la manifestation des agriculteurs du syndicat majoritaire Fnsea, a-t-on appris auprès des Verts.

Pour suivre les manifestations en direct, cliquez sur : Suivez les manifestations Fnsea-JA de ce 5 novembre 2014

Eelv condamne fermement dans un communiqué « les dégradations commises sur plusieurs bâtiments et boulevards lors de la manifestation (...) parmi lesquels les locaux d'Eelv Midi-Pyrénées, recouverts de fumier et d'immondices ».

De son côté le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc (Ump), a condamné dans un tweet « l'acte crétin de quelques extrémistes (...) la démocratie exige du respect ». « De tels actes, expressément dirigés contre des bâtiments publics et celui d'une formation politique, sont indignes d'une organisation qui prétend s'inscrire dans le débat démocratique, et dont le responsable est toujours prompt à jeter l'anathème sur ceux qui ne partagent pas ses vues », ajoutent les Verts.

Le président de la Fnsea, Xavier Beulin, a déclaré la semaine passée que la résistance au projet de barrage de Sivens (Tarn) générait « des djihadistes Verts ». Eelv estime que les « difficultés (du monde agricole) ne justifient pas pour autant le recours à de telles méthodes, qui desservent la cause des agriculteurs ». Le parti vert souligne qu« il a toujours refusé la violence et appelé à la rénovation d'un dialogue démocratique à bout de souffle ».

Quelque 3.000 agriculteurs venus de tout Midi-Pyrénées avec 240 tracteurs et engins agricoles divers ont déversé dans la matinée plusieurs dizaines de tonnes de lisier et de fumier en quatre points de la ville - Préfecture, Cité administrative, Agence de l'eau et Office national de l'eau et des milieux aquatiques. Après un meeting sur l'un des grands axes de la ville rose, en particulier contre la multiplication des contraintes environnementales et « l'écologie technocratique », ils ont peu à peu quitté Toulouse en milieu d'après-midi dans le calme. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous