Face à l’avenir Les agriculteurs de plus en plus résignés !

Terre-net Média

La proportion d’agriculteurs n’ayant pas confiance en l’avenir de l’agriculture française baisse fortement. Mais ils ne sont pas plus confiants pour autant. Juste résignés ?

agriculteur et sa fille dans un champEn 2017, seulement 40 % des agriculteurs encourageraient leur enfant à reprendre l’exploitation. (©Chrisberic, Fotolia)

D’après la 29e vague du baromètre agricole Terre-net BVA (1), 46 % des chefs d’exploitation ont moins confiance en l’avenir de la situation agricole en France. En juin 2016, ils étaient 61 %. Une chute de 15 points en un an.

Une excellente nouvelle ? Non. Ou « pas tout à fait », pour le dire avec davantage d’optimisme. Car seuls 13 % des agriculteurs se disent plus confiants, soit seulement deux points de mieux en un an. Les autres (41 %) estiment être "ni plus, ni moins confiants" (contre 28 % l’année dernière). Bref, nous devrions plutôt parler de résignation grandissante que de gain de confiance.

Après l’élection d’Emmanuel Macron

Certains analyseraient ces chiffres autrement. En estimant par exemple que le monde paysan attend les premières mesures agricoles du gouvernement après l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République. C’est sans doute l’une des raisons en effet. Parler de résignation serait-il alors une façon bien pessimiste de décrypter ces résultats ?

Non en réalité. La preuve : 54 % des chefs d’exploitation agricole interrogés n’encourageraient pas leur(s) enfant(s) à s’installer. Il s’agit du plus mauvais score depuis la première enquête du baromètre agricole Terre-net BVA il y a sept ans ! Et c’est pire en élevage (60 %). Les jeunes installés sont d’ailleurs moins confiants en l’avenir que leurs aînés : 9 % chez les moins de 35 ans et 10 % chez les 35-44 ans contre 18 % par exemple chez les 45-49 ans. Ils ont certainement choisi leur métier par passion, en restant réalistes quant au niveau de vie qu’ils peuvent espérer.

 

(1) Sondage effectué en juin 2017 par internet, auprès d’un échantillon national de 702 agriculteurs professionnels connectés, âgés de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : région et orientation principale de l’exploitation (grandes cultures/polyculture-élevage/autres : viticulture-arboriculture-maraîchage). Source : RGA 2010.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous