Salon de l'agriculture 2019 Édouard Philippe met en valeur la recherche et la formation

AFP

Édouard Philippe a dédié lundi sa première visite au salon de l'agriculture aux thèmes « moins présents dans l'imaginaire français » de la recherche, l'innovation digitale et la formation, en soulignant les « besoins de recrutement massifs » du secteur.

« Je sais bien que quand on parle de l'agriculture en général, on parle d'abord des difficultés rencontrées par les agriculteurs, dans leur niveau de vie, leur rémunération, la sécurité alimentaire », a relevé le Premier ministre.

Mais en débutant par la visite des stands de l'Inra (Institut national de la recherche agronomique) ou de la Ferme digitale (29 start-up du monde agricole), Edouard Philippe a voulu pointer « un écart qui existe depuis longtemps » et dont il craint « qu'il ne s'accentue avec le temps, entre la réalité et la façon dont le débat public traditionnel traite l'agriculture ». « La réalité c'est qu'il y a une vivacité de la recherche exceptionnelle, avec autour de l'Inra un écosystème de recherche extrêmement bien placé dans le monde. C'est un énorme actif, une richesse incroyable, mais est-ce qu'elle est suffisamment connue et mise en valeur, je ne suis pas sûr », a déploré le Premier ministre.

Édouard Philippe a également évoqué avec des partenaires sociaux et représentants des branches les « besoins de recrutement massifs ». A ce titre, il a vanté les premiers effets de la réforme de l'apprentissage dans le cadre de la loi sur la formation professionnelle, qui a vu une augmentation de 7,7 % de jeunes entrés en apprentissage en 2018.

Aux côtés du Premier ministre, le ministre de l'agriculture Didier Guillaume a plaidé pour donner « une image positive de l'agriculture ». « On n'attirera pas des jeunes dans nos métiers si on voit qu'on ne gagne pas sa vie », a-t-il mis en avant en rappelant qu'il signera « un plan mercredi avec (le ministre de l'éducation) Jean-Michel Blanquer (...) pour faire en sorte que les métiers de l'agriculture soient des primo-choix et non des seconds choix ».

Édouard Philippe, qui doit rencontrer les organisations professionnelles agricoles et de la pêche lundi après-midi, a prévu d'autres passages au salon de l'agriculture mardi et mercredi.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous