Etats généraux de l’alimentation L’agriculteur et élu breton Olivier Allain nommé coordinateur des échanges

Terre-net Média

A la veille de la première réunion des Etats généraux de l’alimentation, prévue toute la journée du 29 août, le ministre de l’agriculture Stéphane Travert a présenté celui qui coordonnera les débats, en la personne d’Olivier Allain, éleveur dans les Côtes-d’Armor et vice-président du Conseil régional de Bretagne.

Le ministre de l'agriculture Stéphane Travert, entouré d'Olivier Allain, coordinateur des Etats généraux de l'alimentation, et Sophie Delaporte, sa directrice de cabinet.Le ministre de l'agriculture Stéphane Travert, entouré d'Olivier Allain, coordinateur des Etats généraux de l'alimentation, et Sophie Delaporte, sa directrice de cabinet. (©Terre-net Média)

Lancées en grande pompe le 20 juillet dernier, les réunions officielles des Etats généraux de l’alimentation démarrent ce mardi 29 août. En un peu plus d’un mois, près de 30 réunions ont été mises à l’agenda, à raison de quatre rendez-vous pour chacun des sept ateliers que compte le premier chantier consacré à « la création et la répartition de la valeur ».

Lors d’un point presse à la veille de ces premières réunions, le ministre de l’agriculture Stéphane Travert a présenté celui qui sera chargé de coordonner ces Etats généraux de l’alimentation. Cette lourde tâche, compte tenu des attentes des agriculteurs sur la question de la répartition de la valeur et le revenu de leur travail, est confiée à Olivier Allain.

Agriculteur en Gaec avec sa sœur à Corlay dans les Côtes-d’Armor sur un élevage de vaches allaitantes et de poules pondeuses, Olivier Allain a très vite rallié le candidat Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle. Ancien président de la Chambre d’agriculture des Côtes-d’Armor, il est vice-président de la région Bretagne en charge de l’agriculture. Il était candidat La république en marche dans sa circonscription mais a été battu par le député sortant LR Marc Le Fur.

La nomination d’un agriculteur en tant que coordinateur vient quelque peu rééquilibrer les forces en présence. Le 3 août dernier, la nomination de Serge Papin, patron de Système U et de François Reynaud, directeur général de « Produits frais Danone » à la présidence de l’atelier 5 « Rendre les prix d’achat des produits agricoles plus rémunérateurs pour les agriculteurs » avait suscité de vives réactions au sein de la profession agricole.

« Le revenu, une question de survie pour les agriculteurs ! »

Olivier Allain a d’ailleurs insisté sur un point : « il y a une très forte attente sur la question du revenu de la part des agriculteurs. En production laitière, il manque entre 60 et 80 €/1 000 l pour que les éleveurs vivent décemment de leur métier. En production de viande bovine, il manque environ 0,5 €/kg de carcasse. La question du revenu est une question de survie pour les agriculteurs ! »

L’agriculteur compte suivre toutes les réunions, particulièrement celles de ce fameux atelier 5 sur la rémunération des agriculteurs. Il devrait aussi participer à la rédaction des synthèses de chaque atelier.

Il devra surtout veiller au bon dialogue entre les acteurs, finalement très nombreux autour des différentes tables. « Il y aura environ 60 participants par atelier. » Des participants dont la liste précise n’a pas été communiquée par le ministère. De nombreuses organisations souhaitant participer n’ont pourtant pas été conviées. A l’instar des représentants de l’Apli et de FaireFrance qui ont annoncé vouloir manifester devant le ministère de l’agriculture ce mardi 29 août, pendant la première réunion.

Aux questions du timing que la plupart des observateurs jugent trop serré et surtout de la capacité des acteurs si nombreux à s’entendre sur des solutions concrètes pour améliorer le revenu des producteurs, le ministre a expliqué qu’il n’excluait pas d’ajuster la LME. Mais avant d’en arriver là, il veut privilégier le dialogue entre acteurs pour qu’ils s’accordent sur des mesures.

Sur ce premier chantier de la création et la répartition de la valeur, le Président de la République présentera lui-même, « à la mi-octobre », les premières mesures issues des réunions.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous