Néonicotinoïdes La dérogation ne portera que sur la betterave, prévient J. Denormandie

Terre-net Média

Devant les difficultés rencontrées par les betteraviers pour lutter contre la jaunisse, le gouvernement est revenu début août sur l’interdiction des néonicotinoïdes, qui permettent de repousser le puceron porteur de la jaunisse. Interrogé sur RTL le 27 août, le ministre de l’agriculture a insisté sur le fait que la dérogation ne serait pas étendue à d’autres cultures.

Interrogé le 27 août sur RTL, le ministre de l’agriculture Julien Denormandie a rappelé que la dérogation pour l’usage des néonicotinoïdes porterait uniquement sur la betterave.

« Aujourd’hui, ma priorité c’est la betterave, a-t-il indiqué. Parce que la betterave a deux particularités, elle ne fait pas de fleur, et qu’elle est liée à un outil industriel très particulier, les sucreries, et les sucreries sans betteraves peuvent s’arrêter en un an et mettre à plat toute une filière ».

Une filière qui représente, a rappelé le ministre, 46 000 emplois. La dérogation, officiellement possible jusqu’en 2023, va prochainement faire l’objet d’un débat au Parlement. « Il y a des efforts financiers très importants que je mets pour la recherche, on a deux à trois ans pour trouver une alternative, et je peux vous dire que je mets une pression très forte dans le tube pour que la France trouve cette alternative », a ajouté Julien Denormandie.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous