TTIP La FNB dénonce les intentions de conclure rapidement un accord

Terre-net Média

Les déclarations du président américain Barack Obama et de son homologue allemande Angela Merkel au sujet du TTIP inquiètent la FNB. Selon le syndicat, il faut redoubler la pression pour exclure le secteur agricole des négociations.

« En visite en Allemagne, le dimanche 24 avril, le Président Barack Obama a déclaré que les négociations du TTIP pouvaient être achevées avant la fin de l’année, rappelle la Fédération nationale bovine dans un communiqué. La chancelière Angela Merkel a renchéri en confirmant que les mois sont comptés pour la conclusion de l’accord. »

« Pour autant, son propre ministre de l’économie estime que rien ne justifie la ratification de l’accord qu’il résume à la devise : achetez américain ».

« Cette tentative de passage en force contre l’avis des peuples est un nouvel exemple d’une Europe au gré des vents. Il faut cesser de rêver à une zone de libre-échange entre les États-Unis et l’Union européenne alors que les distorsions de concurrence entre les États membres de l’Union sont plus que jamais l’illustration du chacun pour soi ».

« La Fédération nationale bovine demande au Président de la République de refuser toute précipitation au moment où l’Europe ne parle plus d’une seule voix. Elle continuera de dénoncer un accord déséquilibré qui va à l’encontre des intérêts économiques de l’Union européenne et des exigences de ses populations. Les producteurs de viande bovine ne doivent pas être sacrifiés sur l’autel du libéralisme. Ils demandent en conséquence l’exclusion de ce secteur du champ de  négociations des projets d’accords TTIP et Mercosur. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous