Orages violents La FNSEA demande aux agriculteurs de signaler les dégâts

Afp

Paris, 10 juin 2014 (AFP) - Le principal syndicat agricole, la FNSEA, a appelé mardi ses adhérents à se rapprocher des fédérations départementales pour signaler les dégâts occasionnés par la vague d'orages sur leurs cultures.

Selon Joël Limouzin, vice-président de la Fédération nationale de syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), les professionnels de l'agriculture ont été lourdement affectés : « des serres, des bâtiments, du matériel, mais aussi des cultures ont été touchées, de 20 à 50 %, voire 100 % dans certains cas », indique-t-il dans un communiqué, sans autre précision.

« L'heure est au bilan, mais surtout à l'expertise. Nous vous demandons de vous rapprocher de votre réseau départemental FDSEA, pour expertiser toutes les situations » de façon à ce que les préfets puissent disposer d'une « photographie précise de la situation » ainsi que les assureurs, « mobilisés sur place pour enclencher les dispositifs assurantiels », indique-t-il.

Pour les agriculteurs non assurés, encore nombreux, M. Limouzin promet d'envisager des mesures pour « parer au plus pressé ». Mais l'accès à une assurance est un « vrai débat, que la FNSEA a enclenché notamment à l'occasion de son Congrès à Biarritz cette année » rappelle-t-il en réclamant « la mobilisation de la puissance publique ».

Une vague de puissants orages a traversé le pays de part en part depuis dimanche, affectant en particulier l'Aquitaine et les vignobles du Bordelais et surtout du Médoc, ainsi que des cultures en Ile-de-France et dans la Marne.

Après les violents orages de l'été 2013, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll avait annoncé des mesures d'aide ponctuelles mais la répétition de ces épisodes inquiète les producteurs.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous