Comptes de l’agriculture 2021 La production agricole augmente de 7,5 % en valeur, tirée par la hausse des prix

Terre-net Média

En 2021, la valeur de la production agricole a progressé de 7,5 %, tirée par la hausse des prix. L’envolée des cours des céréales et oléagineux explique en grande partie cette évolution, indique le compte prévisionnel de l’agriculture publié par l’Insee ce 15 décembre. Par actif agricole, la valeur ajoutée brute augmenterait de 11,2 % en 2021 en termes réels, après une baisse marquée en 2020.

D'après l'Insee, la valeur de la production agricole serait en forte hausse en 2021D'après l'Insee, la valeur de la production agricole serait en forte hausse en 2021. (©Pixabay) 

En 2021, la production de la branche agricole hors subventions sur les produits se redresse, et progresse de + 7,5 % en valeur. Une évolution qui s’explique par la hausse marquée de la valeur de la production végétale, de + 11,6 % au global, mais de +  46,2 % pour les céréales et + 53,6 % pour les oléagineux, en lien avec « l’envolée des prix consécutive au dynamisme de la demande mondiale » indique l’Insee dans le compte prévisionnel de l’agriculture pour 2021

La valeur de la production animale progresse également, dans une moindre mesure, à + 1,8 %, avec des prix en progression de + 3,4 % mais des volumes en baisse de - 1,6 %. La production viticole connaît de son côté une baisse historique de -19,6 % en volume, frappée par les intempéries de l’année.

La production de fourrages augmente de 5 % en volume, celle des autres plantes industrielles (dont la betterave) progresse de 16,2 % et de 1,9 % en valeur.

De la production à la valeur ajoutéeDe la production à la valeur ajoutée. (©Insee, compte prévisionnel de l’agriculture arrêté en novembre 2021) 

Les consommations intermédiaires en hausse

La valeur des consommations intermédiaires de la branche agricole augmenterait également (+ 2,8 %), malgré une baisse de - 0,7 % en volume, du fait de la hausse des prix de l’énergie qui progressent de + 15,7 %. La facture énergétique des exploitations agricoles a ainsi augmenté de + 15,5 %, alors que la consommation stagne (- 0,2 %).

Les prix des aliments pour animaux se sont également envolés avec + 9,5 % en valeur, en lien avec les prix des céréales. On note également une baisse, en valeur, des dépenses d’engrais et d’amendements (- 11,5 %) qui s’explique par la baisse des volumes (- 10,6 %). La valeur des produits phytosanitaires diminue de – 0,9 %, et le prix des dépenses vétérinaires augmente légèrement (+ 1,3 %).

+ 11,2 % de la valeur ajoutée brute par actif agricole

Au final, la valeur ajoutée brute au coût des facteurs augmenterait de 11,5 % en 2021. Elle est obtenue par ajout des subventions d’exploitation et déduction des impôts sur la production. En tenant compte de la baisse du nombre de non salariés agricoles (- 0,2 %), cette valeur augmenterait de 11,7 % par actif. En termes réels (à savoir, avec des évolutions de prix déflatées par l’indice de prix du produit intérieur brut), cette valeur progresse de 11,2 %. En 2020, elle était en baisse de 3 %.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média