Elections européennes Vous voterez en grand nombre sans motivation ni pour la Pac ni pour l’UE

Terre-net Média

Si la très grande majorité des agriculteurs iront voter dimanche, un tiers d’entre eux le feront simplement pour accomplir leur devoir électoral, selon un sondage réalisé par Terre-net Média, et 18 % pour « renforcer les pouvoirs de l’Union » ou « obtenir une meilleure réforme de la Pac ».

Débat télévisé du 22 mai 2015. Débat télévisé du 22 mai 2014 organisé par David Pujadas. Les invités sont Yannick Jadot, député européen pour Europe Ecologie-Les Verts, Marine Le Pen, présidente du Front national, Jean-Luc Mélenchon, président du Front de gauche, Jean-François Copé, président de l'Ump, Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et de dos, François Bayrou, président du MoDem. (©France Télévisions)

Les motivations qui conduiront près de 8 agriculteurs sur 10 à aller voter le 25 mai prochain sont multiples.

Selon le dernier vote en ligne réalisé du 12 au 18 mai 2014, près de 60 % des 1.923 participants se détermineront en fonction de considérations européennes : 34 % pour « renforcer le pouvoir de l’UE par rapport aux Etats », « obtenir une meilleure réforme de la Pac », parce qu’il « vaut mieux la Pac telle qu’elle est que rien du tout » ou encore parce que « sans l'Europe, il n'y aurait plus d'agriculteurs ». Et 24,6 % mettront un bulletin de vote dans l’urne afin de « sortir la France de l’Union européenne et de l’euro ».

Vote en ligne réalisé du 12 mai au 118 mai 2014.Vote en ligne réalisé du 12 mai au 18 mai 2014. (©Terre-net Média.)Le baromètre agricole Terre-net Bva révélait du reste que 43 % des agriculteurs souhaitaient même une renationalisation de la Pac.

Enfin, un tiers des participants du dernier sondage en ligne de Terre-net voteront d’abord pour remplir leur devoir électoral.

Avec seulement 18 % d’agriculteurs qui iront voter le 25 mai avec l’envie de renforcer l’Union européenne et la Pac, le sondage de Terre-net Média confirme, d’une autre façon, le peu d’entrain de la grande majorité d’entre-eux vis-à-vis de l’Union européenne alors que leur carrière professionnelle est inféodée aux décisions prises et votées par le Parlement européen et la Commission européenne. La Pac est, rappelons-le, une des rares politiques européennes mise en place à l'échelle de l’Union européenne.  

Trop éloignées de leurs préoccupations, le fonctionnement des institutions européennes ne passionne décidément pas les agriculteurs. Mais les lecteurs de Terre-net.fr sont nombreux à savoir qui sont les candidats agriculteurs aux élections européennes.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous