Edito Vive l’Europe !

Terre-net Média

J'ai écrit à plusieurs reprises sur Terre-net des reproches à l’Union européenne. Manque de...

Pierre Boiteau, journaliste

(©Terre-net Média)Par Pierre Boiteau, journaliste directeur des rédactions

Pour réagir :

* Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

• Facebook

• Twitter

• Google+

* Réagissez sur la communauté des forums agricoles de Terre-net ou sur les forums des éleveurs de Web-agri

Oui je sais : comme tout Français (donc râleur, voir Terre-net Magazine n°31), j’ai écrit à plusieurs reprises sur Terre-net des reproches à l’Union européenne. Manque de communication et de clarté, sentiment d’éloignement entre l’institution et les citoyens européens que nous sommes, échec de certaines orientations prises (il suffit de voir le nombre d’exploitations agricoles qui ont disparu), lenteur d’action, fonctionnement parfois difficile à cerner... Mais qui aime bien châtie bien ! Car au fond… que serait l’agriculture sans l’Europe ? On oublie trop souvent ce que l’on doit à l’Union européenne. Il faut dire que nos responsables politiques ont une fâcheuse tendance à la dénoncer quand ça ne va pas chez nous… mais ils s’attribuent par contre les mesures européennes réussies. C’est ce que regrette le député européen Françoise Grossetête dans une tribune parue sur Terre-net Magazine.

Mais qui voudrait revenir à la période d’avant la politique agricole commune, qui a tant servi notre agriculture et tout son environnement économique et social ? Personne ne pourrait se passer des aides Pac ! Ni les agriculteurs bien sûr, ni tous ceux qui vivent de l’agriculture en amont et en aval… Ni les consommateurs qui peuvent ainsi bénéficier en quantité d’une alimentation d’une excellente qualité sanitaire à des prix très compétitifs. Sachons donc reconnaître les mérites de cette institution, finalement encore assez jeune dans son histoire mais tant présente dans notre quotidien de citoyen européen et français.

Sachons travailler avec elle, en tenant compte de son fonctionnement. Autrement qu’en ronchonnant dans notre coin. Elle fonctionne avec du lobbying ? Faisons avec. Comme le dit Françoise Grossetête, la France devrait « jouer davantage la carte européenne en plaçant des hommes aux postes clés et en menant des actions de lobbying ». 

Le Parlement européen joue un rôle grandissant (lire la tribune du député Eric Andrieu). A nous d’élire les bonnes personnes. Et vous l’avez bien compris puisque selon le Baromètre agricole Terre-net Bva, 88 % des agriculteurs ont l’intention de voter aux élections européennes le 25 mai 2014. Vive l’Europe !

édito paru dans Terre-net Magazine n°36 de mai 2014.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous