; La mise en oeuvre de la Pac dans quatre pays de l'Union européenne

Mise en œuvre de la Pac en 2015 Les choix de nos voisins européens

Terre-net Média

La réforme de la Pac appliquée en 2015 est assimilable à une boîte à outils dans laquelle chaque pays membre de l'Union européenne prend les dispositifs les plus appropriés à sa situation. Voici les choix retenus par l'Espagne, l'Angleterre, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Italie, l'Irlande, la Pologne et la Belgique.

C onvergence, verdissement, simplification, compétitivité et justice sont les maîtres mots de la réforme de la Politique agricole commune décidée entre les Vingt-huit Etats membres de l’Union européenne conformément à l’accord du 26 juin dernier .

Celui-ci leur donne la possibilité de décliner la mise en œuvre de la réforme en fonction de leur situation et des priorités qu’ils se sont fixées. Jamais les marges de subsidiarité n’ont été aussi importantes.

Lors d’un colloque organisé par l’Apca (Chambres d’agriculture) et l’Afja (Association française des journalistes agricoles) en février 2014, quatre pays - Le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Pologne - ont présenté les dispositifs qu’ils ont retenus pour 2015.

Avec sa conférence « La Pac dans tous ses Etats » du 20 novembre 2014,, l'Idele - Institut de l'Elevage a complété cette présentation des dispositifs de nos voisins européens en détaillant les mesures prises en Irlande, Italie et Espagne.

Outre la déclinaison française de la Pac pour 2015, retrouvez ainsi ci-dessous les choix de l'Espagne, l'Angleterre, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Italie, l'Irlande, la Pologne, mais aussi la Belgique.

Pac 2015 : les choix de nos voisins européens

  (©Ign 2012 - Licence ouverte)   Passez sur la carte pour cliquer sur le pays qui vous intéresse.

Selon Hervé Guyomard, professeur à AgroParisTech (Paris Grignon) et Catherine Geslain-Lanéelle, directrice de la Dgpaat et conseillère auprès du ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll., les taux de conversion des surfaces d’intérêt écologique , aujourd’hui estimés essentiellement à partir de données empiriques, seront amenés à être revus dans les prochaines années en fonction des bénéfices et des résultats mesurés. 

La grille de pondération devra reposer sur des critères réalistes pour que les agriculteurs n’optent pas au final pour la jachère.

La Politique agricole européenne reste commune car les objectifs à atteindre sont partagés par les Vingt-huit, la multiplicité des outils disponibles ne donnant que les moyens nécessaires pour y parvenir. La situation économique des pays et les différences de niveau de vie font aussi partie des paramètres qui ont dû être pris en compte.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média