Ragondins maltraités Les dérapages d'agriculteurs condamnés

Afp

Paris, 6 nov 2014 (AFP) - Association de défense des animaux et écologistes ont condamné jeudi les actes de maltraitance contre des ragondins survenus lors des manifestations d'agriculteurs mercredi, la Fnsea reconnaissant qu'il s'agissait d'« une connerie ».

Des agriculteurs ont maltraité des ragondins vivants, mercredi lors d'un rassemblement de protestation à Nantes, les jetant notamment à travers des grilles, les aspergeant de peinture et leur donnant des coups de pieds. « Les ragondins, c'est comme Ségolène (Royal, ministre de l'Écologie, ndlr), c'est des nuisibles », avait déclaré l'un des manifestants, sur une vidéo de Télénantes ayant capté la scène.

La Fondation Brigitte Bardot « scandalisée par les comportements délinquants des agriculteurs, portera plainte ». L'association de défense des animaux L214 va également porter plainte « pour actes de cruauté auprès du tribunal de Nantes. Elle estime que ce dérapage est « un comble au moment même où la Fnsea lance une campagne de communication sur le bien-être animal ».

Les écologistes aussi n'ont pas manqué de condamner unanimement ces actes, ainsi que la dégradation de leur local à Toulouse, couvert de fumier mercredi. Le chef de file des sénateurs Europe Ecologie-Les Verts, Jean-Vincent Placé a réagi sur Twitter jeudi : « Ces pauvres types sadiques de la Fnsea qui torturent des ragondins. Les traiter de porcs serait diffamatoire vis à vis des animaux. Beurk. » Dans un communiqué, son parti a plus largement condamné « ces actions violentes ». « Après l'incendie du centre des impôts de Morlaix, le gouvernement était prévenu des débordements possibles, pourquoi avoir laissé faire ? », interroge le parti. Il « s'indigne de l'absence d'encadrement et demande à ce que des sanctions soient prises ». Pour le groupe Eelv de la région Pays de la Loire, la colère des agriculteurs « est compréhensible » mais elle regrette que « la Fnsea se livre à des actes de cruauté pour dénoncer une situation dont elle est responsable ». Le syndicat agricole majoritaire « est incapable de rompre avec le modèle productiviste, qui ne bénéficie qu'à une minorité de ses membres, est nocif à la fois pour notre santé et notre environnement », dit-il.

« Je considère que c'est une connerie et je ne cautionne pas ce type de dérapage », a déclaré à l'Afp le président de la Fnsea, Xavier Beulin. « Les images ne sont pas agréables à regarder et, malheureusement, elles risquent de masquer ce qui était cette journée », « j'avais moi-même appelé au respect des biens et des personnes », a ajouté le responsable syndical.

Mercredi soir, la numéro un du parti, Emmanuelle Cosse avait regretté, sur Twitter, que « les barons de la mal-bouffe déversent leur fumier sur la France : une insulte pour tous les paysans respectueux de la terre et des hommes ». Le ton était déjà monté la semaine dernière, Xavier Beulin qualifiant de « djihadistes verts » les opposants au barrage de Sivens (Tarn). L'expression a été qualifiée d'« infâme, écœurante, irresponsable », par Jean-Vincent Placé qui a exigé le retrait des propos et des excuses.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous