; Les marchés fonciers ruraux repartent fort au 1er semestre 2021

Foncier Les marchés fonciers ruraux repartent à la hausse en 2021

Terre-net Média

Après un recul lié à la crise sanitaire au premier semestre 2020, les marchés fonciers étaient repartis à la hausse au deuxième semestre, limitant la baisse du nombre de transactions à - 3 % en fin d’année. La hausse semble s’être poursuivie au premier semestre 2021, d’après les premiers chiffres dévoilés le 3 mars par la FNSafer.

Loïc Jégouzo, adjoint au directeur des études à la FNSafer et Emmanuel Hyest, président de la FNSafer, le 3 mars au salon de l'agriculture.Loïc Jégouzo, adjoint au directeur des études à la FNSafer et Emmanuel Hyest, président de la FNSafer, le 3 mars au salon de l'agriculture. (©Terre-net Média)

« En 2021, le marché foncier rural redémarre fort au premier semestre », a souligné Loïc Jégouzo, adjoint au directeur des études de la FNSafer. L’organisation a présenté, le 3 mars, l’évolution des marchés fonciers 2020 et les premières tendances pour 2021.

Après le confinement au printemps 2020, qui a entrainé une baisse importante du nombre de transactions, la dynamique avait repris au second semestre 2020, limitant la baisse annuelle à - 3 %, avec des variations en fonction de marchés. Cette dynamique s’est poursuivie en 2021, soutenue par le marché des maisons à la campagne, et un marché des vignes fébrile, conduisant à une progression de + 29 % du nombre de transactions par rapport à la moyenne 2017-2019, une augmentation significative, relève la FNSafer.

Le marché des terres et prés soutenu par les ventes d’exploitations entières

Concernant le marchés des terres et prés, majoritaire en surface, la crise de 2020 a mis fin à cinq années de hausse soutenue, avec une baisse des transactions de - 8,5 %. Les transmissions d’exploitation avaient continué, comme l’indique le moindre recul des ventes de biens bâtis.

En 2021, « le marché est en reprise, soutenu par les ventes de bâti », explique Loïc Jégouzo. Les ventes d’exploitations entières constitueraient le moteur de cette dynamique, qui sera à confirmer avec les chiffres de l’année entière. Le nombre de transactions progresse de + 16 % au premier semestre par rapport à la moyenne des premiers semestres 2017-2019, pour + 20 % en surface et + 43 % en valeur.

Un redémarrage soutenu de l’urbanisation

Si l’urbanisation a connu une contraction au printemps 2020, sans reprise au second semestre, ce marché redémarre au premier semestre 2021. « Cela montre que malgré toutes les lois, toutes les nouvelles mesures mises en place, il faut rester vigilant, la protection des terres agricoles reste une des priorités aujourd’hui en France et le contexte international en rappelle l’enjeu par rapport à la sécurité alimentaire », souligne Emmanuel Hyest. Pour le président de la FNSafer, si les documents d’urbanisme et les lois vont dans le bon sens, » on constate malgré tout la tentation forte d’urbaniser sur le territoire agricole ».

Comparativement au premier semestre 2017-2019, ce marché a ainsi progressé de + 16 % en nombre de transactions, + 19 % en surface et + 22 % en valeur au premier semestre 2021. L’ensemble des chiffres consolidés pour l’année 2021 seront présentés fin mai par la FNSafer.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média