Gestion de l’eau en agriculture Nicolas Hulot et Stéphane Travert ouvrent une « cellule d’expertise »

Terre-net Média

Les ministres de la transition écologique et solidaire et de l’agriculture ont annoncé l’ouverture d’une « cellule d’expertise » sur la gestion de la ressource en eau « pour anticiper les conséquences du dérèglement climatique ».

En matière de gestion de l'eau, la création de retenues collinaires reste très difficile voire impossible en raison, notamment, de lourdeurs administrativesEn matière de gestion de l'eau, la création de retenues collinaires reste très difficile voire impossible en raison, notamment, de lourdeurs administratives (©Watier visuel) 

Jeudi 2 novembre 2017, Nicolas Hulot et Stéphane Travert ont annoncé la mise en place d’une « cellule d’expertise » sur la gestion de ressources en eau. Les deux ministres assurent vouloir « une approche globale prenant en compte l’ensemble des enjeux environnementaux, économiques ou sociétaux afin de faire face aux défis du changement climatique ».

Placée sous leur autorité conjointe, la cellule « a pour mission d’examiner les projets en cours, d’identifier les difficultés rencontrées et les solutions susceptibles d’améliorer le dispositif général, d’améliorer la qualité des projets et d’accélérer leur réalisation. » Il s’agit, selon eux, « de résorber durablement les situations de tension hydrique et associer pleinement les territoires à la politique de gestion de l’eau. »

La cellule sera placée sous la responsabilité de l’ancien préfet Pierre-Étienne Bisch. Elle sera composée de « membres du Conseil général de l’environnement et du développement durable, du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux, d’une personnalité qualifiée représentant la profession agricole et d’une personnalité qualifiée représentant les associations de protection de la nature. »

Elle pourra s’appuyer si besoin sur l’expertise technique de l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (Irstea), de l’Inra, de l’Agence française pour la biodiversité et du centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement.

Confronté à une sécheresse qui avait conduit à l'instauration de restrictions d'eau dans plus de 80 départements, le gouvernement avait proposé en août plusieurs pistes pour mieux gérer l'eau. Parmi ces « axes d'action » : réaliser des projets de stockage hivernal de l'eau, favoriser la réutilisation des eaux usées traitées, élaborer un nouveau plan d'adaptation au changement climatique et « développer une agriculture plus économe en eau ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous