; Déméter 2022 : les nouvelles frontières qui émergent pour l'agriculture

Géopolitique Souveraineté alimentaire : quelles nouvelles frontières stratégiques ?

Terre-net Média

Accélérée par la crise sanitaire, la recherche de souveraineté alimentaire, enjeu de puissance étatique, reste donc d’une vive actualité sur la scène géopolitique. Avec l’arrivée de nouveaux acteurs, d’innovations et de nouvelles tendances de consommation, parallèlement aux inégalités géographiques, économiques et sociales qui demeurent, comment les frontières de l’accès à l’alimentation se modifient-elles ? L’édition 2022 du Déméter propose des pistes de réponses, évoquant des sujets aussi divers que les normes, la qualité alimentaire, la restauration collective, le retour du rail ou encore le e-commerce.

L'édition 2022 du Déméter évoque les nouvelles frontières de l'accès à l'alimentation.L'édition 2022 du Déméter évoque les nouvelles frontières de l'accès à l'alimentation. (©Le Déméter) 

Suite à la crise alimentaire des années 2007-2008, la majorité des grandes puissances mondiale a conscience que « l’un des segments invariables de l’humanité est de devoir se nourrir », rappelle Sébastien Abis, président du Club Déméter. Cette tension structurelle est accentuée par la croissance de la population mondiale dans un contexte d’inégalité de la géographie des ressources, et a été accélérée par la pandémie de Covid. Depuis deux ans, la place stratégique de l’agriculture dans les débats géopolitiques se voit donc renforcée.

Retrouvez ci-dessous en vidéo la présentation du Déméter 2022 par Sébastien Abis et Matthieu Brun, respectivement co-directeur et directeur de la publication de l'ouvrage : 

Quelle place de l’Europe ?

Alors que la présidence française de l’Union européenne, qui a débuté en janvier, a choisi pour axes la relance, la puissance et l’appartenance, Sébastien Abis et Matthieu Brun, directeur de publication du Déméter 2022, donnent à ces mots une forte résonnance agricole et alimentaire. Il ne faut pas oublier que l’agriculture a fait partie de l’histoire de la construction européenne et créé la première des sécurités, la sécurité alimentaire, à travers la politique agricole commune. Cette dernière évolue désormais pour intégrer les nouveaux impératifs, comme la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement. Sans oublier la dimension de « puissance », puisqu’en parallèle, l’Europe projette son modèle agricole sur la scène internationale, or « ce modèle est à un carrefour », car il cherche à rester performant tout en étant très vertueux, explique Sébastien Abis. Dans ce défi, l’Europe doit réussir à combiner le Green Deal, et l’affirmation de sa puissance géopolitique que le secteur agricole peut d’ailleurs contribuer à asseoir.

Les assiettes comme reflet du pouvoir

« Parler d’alimentation, c’est parler d’un marqueur de puissance », rappelle ainsi Matthieu Brun. Et rester souverain sur la question alimentaire se traduit par une évolution des frontières qui se rétrécissent ou s’élargissent en fonction des nouvelles attentes des consommateurs, des innovations dans la gestion des ressources, mais aussi de la bataille normative menée par certains pays, autant de questions évoquées par les chercheurs qui ont contribué à la version 2022 du Déméter. À travers 18 chapitres, l’ouvrage tente de répondre à cette question : qu’est-ce qui bouleverse aujourd’hui la production agricole et l’alimentation ? Au-delà des États, quelle est l’influence des nouveaux acteurs comme les fonds d’investissement, fonds de pension ou acteurs de la tech ? Quel impact des nouvelles attentes de consommation (seniors, Millenials…) ? Les évolutions traversent également les secteurs de la logistique et des échanges, avec par exemple l’apparition de nouveaux modes de communication, ou des crypto-monnaies.

L’enjeu géostratégique de l’alimentation est étudié à tous les niveaux, puisque le Déméter s’intéresse également à la sécurité alimentaire dans les territoires difficiles, comme les camps de réfugiés, les îles, mais pose également la question de la spécificité de l’accès à l’alimentation dans les franges urbaines ou dans les zones rurales. Autant de problématiques qui rappellent que, bien que quotidien, l’acte de manger n’est jamais un acte banal.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média