Convention citoyenne Référendum pour l'environnement : 64 % des électeurs ne se déplaceraient pas

Terre-net Média

Dans la lignée de la Convention citoyenne pour le climat, le président de la République a annoncé un référendum pour introduire les notions de biodiversité, d'environnement, et de lutte contre le réchauffement climatique dans l'article premier de la Constitution. Si ce référendum était organisé, seuls 36 % des électeurs iraient voter, indique un sondage récent.

Selon une étude Ipsos pour la société Depanneo, seuls 36 % des Français se iraient voter si un référendum pour l'environnement était organiséSelon une étude Ipsos pour la société Depanneo, seuls 36 % des Français iraient voter si un référendum pour l'environnement était organisé (©Pixabay) 

Si 60 % des Français ont entendu parler du référendum qu’Emmanuel Macron souhaite organiser sur l’environnement, 64 % n’auraient pas l’intention d’aller voter, révèle une étude Ifop pour Depanneo. Le sondage a été réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 8 janvier 2021 auprès d’un échantillon de 1 028 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. Les résultats on été diffusés le 20 janvier, jour du passage en Conseil des ministres de l’avant-projet de loi visant à inclure dans l’article premier de la Constitution la préservation de la biodiversité et de l'environnement.

D’après l’étude, d’autres projets de référendum mobiliseraient davantage les électeurs : ils seraient ainsi 49 % à se déplacer pour voter si un référendum pour les animaux était organisé, et 46 % dans le cadre d’un référendum proposant le rétablissement de l’ISF. Néanmoins, des taux de participation plus faibles ou équivalents ont déjà été observés pour des référendums dans le passé, comme en 2000, lors du référendum pour le passage au quinquennat présidentiel (30,2 %), ou en 1988, sur le statut de la Nouvelle-Calédonie (36,9 %).

79 % voteraient pour la réforme

Si 40 % des Français n’ont pas entendu parler de ce référendum, et que 35 % de ceux qui sont au courant de ce projet ne voient pas précisément de quoi il s’agit, les électeurs prêts à se déplacer se prononcent en large majorité pour la réforme (79 %).

Les sondés estiment par ailleurs que la réforme aura un impact positif sur l’environnement (60 % des personnes interrogées), la lutte contre le réchauffement climatique (54 %), l’agriculture (52 %), l’industrie et l’artisanat (40 %).

Par ailleurs, 56 % des Français ont entendu parler du projet de loi faisant suite aux travaux de la Convention citoyenne pour le climat.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous